SOCIÉTÉ

Un pétrel de Tahiti observé au-dessus de l'Atlantique


Vendredi 31 Août 2018 à 14:02 | Lu 852 fois

FAUNE – La société d’ornithologie de Polynésie Manu révèle ce vendredi sur sa page Facebook que l’oiseau a été vu en Caroline du nord début mai. Cela pourrait être la première fois que l’espèce se trouve dans cette partie du monde alors qu’il se rencontre normalement dans le Pacifique.


(Crédit photo : Jean Kape/Manu-Sop)
(Crédit photo : Jean Kape/Manu-Sop)
C’est une observation assez rare : un pétrel de Tahiti a été observé en Caroline du Nord, aux Etats-Unis, au début du mois de mai, comme le rapporte le site Audubon News il y a peu.

Le pétrel de Tahiti se rencontre plus souvent dans le Pacifique et se reproduit dans les îles hautes du sud-ouest. Selon les spécialistes, il semble migrer vers le nord-est pendant la saison de non-reproduction.

Au cours de ces dernières années, le pétrel de Tahiti a été régulièrement observé en Amérique centrale : Costa Rica, Guatemala et Mexique et même dans l’océan Indien. Jamais en Atlantique, jusqu’à ce jour de mai 2018. Le vice-président de Manu-SOP, Philippe Raust, précise : "C’est une observation très rare, mais cela ne veut pas dire qu’il n’y en a pas d’autres."

Les pétrels naissent à terre mais ce sont des oiseaux qui peuvent rester plusieurs années en mer. Le vice-président ajoute : "Quand ils sont jeunes, ils ont le temps de faire plusieurs fois le tour du monde…" Est-ce un jeune pétrel qui a été vu en Caroline du Nord ? Difficile de le savoir.

L’auteur de l’article avance une autre hypothèse : la météo. L’oiseau a pu se retrouver là à la suite d’un ouragan. Ouragan ou non, si ce pétrel de Tahiti est né au fenua, il y a de fortes probabilités pour qu’il y revienne.
 
Rédaction web 

Le pétrel de Tahiti, une espèce quasi-menacée

Selon l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature), le pétrel de Tahiti n’est pas en voie d’extinction mais classé dans la catégorie des espèces quasi-menacées. Il faut donc en prendre soin. Pour cela, Manu-Sop préconise plusieurs choses : éviter la prédation et faire attention à la pollution lumineuse.

Philippe Raust, vice-président de l'organisation, expose : "Les pétrels pondent au sol dans des terriers. Les chiens, les chats ou encore les rats peuvent faire du mal aux oeufs ou aux poussins. Il fait donc éviter de laisser divaguer les animaux… En ce qui concerne la pollution lumineuse, il faut savoir que les pétrels sont attirés par les lumières. Il vaut mieux ne pas laisser les lumières de la maison. Les villes devraient opter pour un éclairage adapté aux pétrels…"







SOCIÉTÉ | FAITS DIVERS | CULTURE | HEIVA 2018 | BUZZ | MONDE | SPORT | POLITIQUE | Hawaiki Nui | Beach soccer | Tahiti Pro Teahupoo | Digital Festival Tahiti | Mister Tahiti | Festival des îles | RECORD DU MONDE UKULELE | FenuaHeroes | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | VA'A PORTRAITS | TAHITI VA'A 2018