mardi 19 octobre 2021
A VOIR

|

Projet immobilier à Pao Pao : des villas qui font débat

Publié le

A Moorea, un projet de construction d’une quarantaine de villas devrait voir le jour d’ici quelques mois. Il est initié par une agence immobilière calédonienne sur le domaine Faratea de Pao Pao. Mais pour la population des alentours, le sujet fait débat.

Publié le 07/03/2021 à 17:02 - Mise à jour le 07/03/2021 à 17:02
Lecture 2 minutes

A Moorea, un projet de construction d’une quarantaine de villas devrait voir le jour d’ici quelques mois. Il est initié par une agence immobilière calédonienne sur le domaine Faratea de Pao Pao. Mais pour la population des alentours, le sujet fait débat.

42 villas de type F4/F3, réparties sur plus de 5 hectares : c’est le projet du groupe calédonien Open Immobilier, sur le domaine Faratea de Pao Pao. Domaine qui est en grande partie déjà terrassé et qui se veut respectueux de l’environnement. Si le projet en lui-même est honorable, il suscite tout de même certaines inquiétudes.

Tanhee Tchen, habitante de Haapiti, s’attriste du fait qu’il devient difficile de se loger sur l’île. “J’ai des amis d’enfance avec qui j’étais à l’école au primaire, au collège ici à Moorea. Ils ont fondé leurs familles et ils sont incapables de juste louer une maison. Je trouve ça pas normal, et quand tu vois le prix du foncier, on a l’impression d’être à Paris ou sur les Champs-Elysées”.

Selon Heimata Hall, résident de Pao Pao, il aurait été sage de se pencher sur l’avis de la population. “On n’est pas contre les projets […]. Mais je pense qu’il faut des projets à l’échelle de Moorea. Que ça ne devienne pas le Saint-Tropez du Pacifique, c’est le souhait des habitants. C’est important de consulter la population, après si c’est le souhait de la majorité de la population, allons-y, il n’y a pas de problèmes”.

Le domaine Faratea est terrassé, enroché et planté depuis plusieurs années déjà. Des travaux réalisés par les anciens propriétaires. Le projet à venir consistera ainsi à implanter des villas en bois avec toiture en bardeaux, sur un terrain apprêté.

“Plutôt qu’un lotissement, c’est-à-dire qu’on ne vend pas par lot et chacun fait sa construction, là on a voulu qu’il y ait une unicité d’aménagement pour respecter justement ce domaine. Donc je comprends complètement le collectif avec les questions qui sont des questions de fond mais je crois qu’il ne faut pas non plus se tromper de débat” a tenu à éclaircir Virginie Monot, mandataire immobilière. “Sur le papier, j’ai plus de la moitié de ces 42 unités qui est réservée par des personnes essentiellement de Moorea qui cherchent à acquérir des propriétés qui sont à des prix correctes. Encore une fois, ce n’est pas du social, je le souligne car ce n’est pas notre rôle. C’est un budget que beaucoup de familles possèdent”.

Le plus gros des travaux consistera à la construction des servitudes, des travaux d’assainissement ainsi qu’à la finalisation des voiries existantes. L’étude d’impact du projet est disponible depuis le 8 février dernier et ce, jusqu’à mardi. Si aucune date de début des travaux n’est encore fixée, une demande de permis de construire pour 12 résidences a déjà été déposée.

Rédigé par

infos coronavirus