lundi 2 août 2021
A VOIR

|

Pour la première fois, le salon du tourisme est virtuel

Publié le

Le premier "Salon du Tourisme à Distance" aura lieu du 7 au 16 septembre. Un concept innovant et inédit pour contourner les difficultés sanitaires tout en soutenant les professionnels du tourisme du fenua.

Publié le 03/09/2020 à 16:34 - Mise à jour le 07/09/2020 à 9:15
Lecture 2 minutes

Le premier "Salon du Tourisme à Distance" aura lieu du 7 au 16 septembre. Un concept innovant et inédit pour contourner les difficultés sanitaires tout en soutenant les professionnels du tourisme du fenua.

La ministre du Tourisme, Nicole Bouteau, avait annoncé la création d’une plate-forme virtuelle pour remplacer le Salon du tourisme, annulé cette année à cause de la Covid-19. Le site de réservation sera ouvert à partir du lundi 7 septembre, aux clients, pour une durée de 10 jours. Les professionnels du tourisme eux, ont jusqu’à dimanche pour mettre leurs offres en ligne, gratuitement. Plus de 350 d’entre-eux sont déjà inscrits.

Plus besoin de se déplacer physiquement donc cette année, il suffira de se rendre sur le site de Tahiti Tourisme pour profiter de tous les avantages d’un salon du tourisme… depuis chez soi, et bénéficier ainsi des offres exceptionnelles des prestataires touristiques (hébergements, activités, restauration etc.) à distance. Air Tahiti propose, par exemple, 24 destinations et 50% de remise sur les billets d’avion.

“Nous avons ajouté sur le site un onglet pour les offres du salon, et tous les internautes peuvent donc cliquer dessus et filtrer par île le type de prestations qu’ils recherchent que ce soit des hôtels, des pensions, des prestations nautiques… et cliquer sur l’offre qui les intéresse. Cela les met indirectement en relation avec le prestataire par e-mail qui confirme en retour sa réservation. (…) Cela permet au moins de pouvoir remplir un certain nombre de réservations et limiter les conséquences d’une annulation du salon du tourisme” explique Jean-Marc Mocellin, directeur général de Tahiti Tourisme. 

Une aubaine également pour les pensions de familles et les prestataires qui n’ont pas toujours les moyens de se déplacer lors des salons habituels et qui pourront ainsi éviter les dépenses liées à leur stand, à leur hébergement… Et une façon de gérer son entreprises, les réservations de son île, nous dit Mélinda Bodin, présidente de la Fédération des pensions de familles.

> Plus d’informations sur la page Facebook de l’événement <

infos coronavirus