samedi 16 janvier 2021
A VOIR

|

Pour certains commerçants, l’augmentation de la franchise douanière est un « non-événement »

Publié le

Publié le 08/01/2019 à 14:43 - Mise à jour le 08/01/2019 à 14:43
Lecture < 1 min.

Le Pays l’a arrêté mardi en conseil des ministres. Tout voyageur de plus de 15 ans pourra rapporter dans ses valises jusqu’à 50 000 Fcfp de produits achetés à l’étranger sans avoir à s’acquitter de taxe à leur arrivée à l’aéroport de Tahiti. Une franchise qui était autrefois de 30 000 Fcfp.
 
Si les adeptes du shopping à l’étranger ont de quoi se réjouir, du côté des commerçants de Papeete, « il y a plusieurs sentiments », indique Guy Loussan, le président de l’association Papeete Centre-ville. « Dans le secteur du textile, c’est pratiquement un non-événement puisque nous sommes compétitifs. Ensuite, dans d’autres secteurs effectivement il y a une crainte que le chiffre d’affaires baisse. »
 
Une crainte due à « l’impact psychologique » de cette mesure qui peut représenter un feu vert, en quelque sorte, au shopping à l’étranger. « Ceci dit, qui ne part pas à l’étranger sans revenir avec les valises pleines ?, temporise Guy Loussan. Donc quelque part, c’est un non-événement. La franchise douanière à 50 000 Fcfp, on fera avec. »
 
Par contre, la franchise que redoutent les commerçants, c’est la franchise postale, qui est aujourd’hui de 20 000 Fcfp. Ils espèrent que le Pays ne reverra pas son montant à la hausse, afin de soutenir le marché local.
 
 

Rédaction web avec Thomas Chabrol et Naea Bennett

infos coronavirus