mercredi 25 mai 2022
A VOIR

|

Pour certains commerçants, l’augmentation de la franchise douanière est un “non-événement”

Publié le

Publié le 08/01/2019 à 14:43 - Mise à jour le 08/01/2019 à 14:43
Lecture < 1 min.

Le Pays l’a arrêté mardi en conseil des ministres. Tout voyageur de plus de 15 ans pourra rapporter dans ses valises jusqu’à 50 000 Fcfp de produits achetés à l’étranger sans avoir à s’acquitter de taxe à leur arrivée à l’aéroport de Tahiti. Une franchise qui était autrefois de 30 000 Fcfp.
 
Si les adeptes du shopping à l’étranger ont de quoi se réjouir, du côté des commerçants de Papeete, “il y a plusieurs sentiments”, indique Guy Loussan, le président de l’association Papeete Centre-ville. “Dans le secteur du textile, c’est pratiquement un non-événement puisque nous sommes compétitifs. Ensuite, dans d’autres secteurs effectivement il y a une crainte que le chiffre d’affaires baisse.”
 
Une crainte due à “l’impact psychologique” de cette mesure qui peut représenter un feu vert, en quelque sorte, au shopping à l’étranger. “Ceci dit, qui ne part pas à l’étranger sans revenir avec les valises pleines ?, temporise Guy Loussan. Donc quelque part, c’est un non-événement. La franchise douanière à 50 000 Fcfp, on fera avec.”
 
Par contre, la franchise que redoutent les commerçants, c’est la franchise postale, qui est aujourd’hui de 20 000 Fcfp. Ils espèrent que le Pays ne reverra pas son montant à la hausse, afin de soutenir le marché local.
 
 

Rédaction web avec Thomas Chabrol et Naea Bennett

infos coronavirus