samedi 17 avril 2021
A VOIR

|

Poetua Deane et sa thèse sur les auteurs récidivistes de violences intrafamiliales

Publié le

Elle a seulement 31 ans et est aujourd’hui Docteur en psychologie. Poetua Deane a choisi d’étudier le comportement des auteurs de violence en milieu familial pour soutenir sa thèse. Une thèse qui a nécessité 4 années de recherches au plus près d’individus placés en détention. Mais l’intérêt de la jeune Polynésienne va encore plus loin.

Publié le 02/04/2021 à 10:48 - Mise à jour le 02/04/2021 à 12:27
Lecture < 1 min.

Elle a seulement 31 ans et est aujourd’hui Docteur en psychologie. Poetua Deane a choisi d’étudier le comportement des auteurs de violence en milieu familial pour soutenir sa thèse. Une thèse qui a nécessité 4 années de recherches au plus près d’individus placés en détention. Mais l’intérêt de la jeune Polynésienne va encore plus loin.

C’est en 2017 que Poetua a entamé ses recherches. Elle les a menées sur 21 détenus du centre pénitentiaire de Nuutania  pour connaître l’origine de leurs comportements violents et déterminer un programme de suivi.

« L’idée était d’essayer de comprendre ce qui pousse certaines personnes à en arriver là, explique-t-elle. Et donc de les accompagner au lieu de les stigmatiser, parce que chacun a sa place dans la société et si on veut être en paix les uns avec les autres, il faut quand même essayer de faire quelque chose pour… je ne dirais pas éradiquer ce genre de problématique, mais en tout cas faire en sorte qu’elle soit moins conséquente. »

Au cours de ses travaux, Poetua a constaté que le taux de violences intrafamiliales en Polynésie est un des plus élevés au monde. Un problème lié à plusieurs facteurs.

« Justement, dans cette recherche-là, je mets en évidence des éléments de fragilité identitaire dus à une transmission transgénérationnelle et culturelle traumatique dus à plusieurs phénomènes, que ce soit la christianisation, la colonisation, mais aussi la mondialisation, et l’instabilité politique qui a eu lieu pendant plusieurs années. »

Une thèse présentée le 5 mars dernier et que la jeune Polynésienne dédie à sa famille, tout spécialement à son père parti trop tôt et à sa grand-mère. Prochain objectif, réussir le concours de Maître de conférences et pouvoir enseigner en Polynésie.

infos coronavirus

Nouvelle-Zélande : essai d’une application pour détecter le virus avant les symptômes

L'application, appelée "elarm", se connecte aux montres connectées ou aux appareils mobiles qui mesurent les performances sportives et utilise l'intelligence artificielle pour...

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.