jeudi 24 septembre 2020
A VOIR

|

Plusieurs chiens empoisonnés à Tipaerui

Publié le

Les habitants du quartier Sarciaux à Tipaerui sont dans la stupeur. Le week-end dernier, six chiens ont été volontairement empoisonnés. Les propriétaires ont porté plainte, mais ce qui inquiète les riverains, c’est que le produit mortel a de nouveau été déposé sur place hier.

Publié le 01/08/2019 à 15:51 - Mise à jour le 01/08/2019 à 18:12
Lecture 2 minutes

Les habitants du quartier Sarciaux à Tipaerui sont dans la stupeur. Le week-end dernier, six chiens ont été volontairement empoisonnés. Les propriétaires ont porté plainte, mais ce qui inquiète les riverains, c’est que le produit mortel a de nouveau été déposé sur place hier.

Les faits se sont déroulés samedi après-midi et dimanche dernier dans le quartier Sarciaux à Tipaerui. Trois propriétaires ont perdu leurs animaux de compagnie, tous victimes d’empoisonnement. Mihiroa Girard et sa famille déplorent la perte de leur chien Bugzy. « Une personne met dans le quartier de la mort aux rats mélangée à de la pâtée pour chiens. Et du coup il y a eu 6 chiens morts et un chat. (…) Il y a eu des prélèvements sanguins, ils ont bien tous été empoisonnés. (…) Je ne comprends vraiment pas, les gens qui font ça, ils n’ont pas de cœur » explique Mihiroa.

Aujourd’hui, c’est l’incompréhension dans le quartier. Les habitants ont encore retrouvé hier le produit mortel, déposé pour la seconde fois à deux endroits, en bord de chemin. « 6 chiens morts, cela ne leur suffit pas. Ils ont remis du poison, et même plus que la dernière fois… » ajoute Mihiroa.

Il est possible de sauver un animal victime d’empoisonnement en contactant au plus vite un vétérinaire. Les premiers symptômes apparaissent au bout de 24 heures. Florence Desavigny, vétérinaire explique : « Les chiens ont tous montré des symptômes d’empoisonnement aux raticides. C’est un produit toxique qui se présente souvent sous forme de petits granules bleus qu’on peut retrouver un peu partout car les gens traitent contre les rats. Il faut savoir que cela va provoquer la mort du rat par des hémorragies, comme c’est un anticoagulant. Quand le chien en mange, durant 15 à 24 heures, il n’y aura pas de symptômes. C’est le moment où l’anti-coagulant va agir et qu’il va épuiser les réserves de vitamine K qu’il a dans le corps. À partir de 24 heures, on va donc pouvoir avoir les premiers symptômes chez les animaux qui vont être des hémorragies sous diverses formes, que ce soit au niveau des gencives, des pattes, interne, cérébral, thoracique etc. (…) Cela dépend de la dose ingérée et du temps que l’on met à intervenir ».

La mort aux rats mélangée à de la pâtée pour chiens. (Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

« Dans ce quartier, les premiers chiens qui sont décédés ont été intoxiqués à très forte dose. (…) Il faut intervenir vraiment très rapidement. Même sur une suspicion, le propriétaire doit consulter le vétérinaire, c’est-à-dire que si la prise en charge est dans les heures qui suivent l’injection, on pourra faire vomir l’animal et on pourra le sauver. Dans un délai de 24 heures, on ne peut plus faire vomir l’animal, mais un traitement par antidote à l’anti-vitamine K pourra suffire pour sauver l’animal. Passé le délai des 48 heures, quand les premiers symptômes arrivent, on met en place le traitement symptomatique par voies intraveineuses et éventuellement une transfusion, mais souvent, on a malheureusement trop de lésions, et malgré le traitement, le chien est amené à décéder » précise la vétérinaire.

Une plainte a été déposée à la gendarmerie. La peine encourue pour cruauté envers les animaux peut aller jusqu’à deux ans de prison et 3,5 millions de Fcfp d’amende.

infos coronavirus

Moorea : une reprise touristique plutôt timide, la clientèle locale limite la casse

Depuis le 15 juillet dernier, le pays a réouvert les vols internationaux, une ouverture très attendue du secteur touristique durement touché par le confinement. Et après un peu plus de deux mois d’activité force est de constater que la reprise est plutôt timide du côté de Moorea, c’est la proximité avec Tahiti qui sauve quelque peu les meubles...

Le CHPF a commandé des tablettes connectées pour les patients atteints de Covid-19

Jacques Raynal, ministre de la Santé, a annoncé ce jeudi matin lors de la séance de la session budgétaire à l'Assemblée de la Polynésie française, que le CHPF avait commandé des tablettes connectées à destination des patients atteints du Covid-19 afin de faciliter le lien numérique avec leurs proches.

Télétravail : un projet de loi présenté aux partenaires sociaux le 2 octobre

Dans une réponse à Virginie Bruant en séance à l'assemblée de la Polynésie, la ministre du Travail Nicole Bouteau, a annoncé qu'un projet de loi sur le télétravail a été formalisé.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Coronavirus : les UV pour lutter contre l’épidémie ?

C’est un appareil qui pourrait s’avérer très efficace pour désinfecter les surfaces susceptibles d’être contaminées par la Covid-19. Le Bio-Scan utilise les...

Sénatoriales : Nuihau Laurey veut réorganiser les relations financières...

Nuihau Laurey est l'un des deux sénateurs sortants de l'élection qui se tiendra ce dimanche 27 septembre. Il souhaite proposer une nouvelle manière d'aborder les relations financières entre le Pays, l'Etat et les communes ; et apporter des aménagements au Code général des collectivités territoriales (CGCT).

Les mesures de précaution renforcées dans les maisons de...

Aux maisons d'accueil médicalisées "Les Orchidées" à Pirae et Papeete, certains matahiapo sont plus vulnérables que d’autres, notamment les malades d’Alzheimer. Pour préserver ces personnes âgées dans le contexte sanitaire actuel, le personnel tente au mieux de maintenir le lien social malgré la limitation des visites.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV