mardi 24 novembre 2020
A VOIR

|

Plan de relance pour les entreprises industrielles : une « masterclass « en ligne avec la métropole le 18 novembre

Publié le

Pour aider les entreprises industrielles ultramarines à se saisir des dispositifs de soutien mis en place dans le cadre de "France Relance ", des "masterclass" sont organisées par visioconférence afin de présenter les mesures d’urgence (prêts garantis par l’État, fonds de solidarité, etc.).

Publié le 18/11/2020 à 10:25 - Mise à jour le 18/11/2020 à 11:11
Lecture 2 minutes

Pour aider les entreprises industrielles ultramarines à se saisir des dispositifs de soutien mis en place dans le cadre de "France Relance ", des "masterclass" sont organisées par visioconférence afin de présenter les mesures d’urgence (prêts garantis par l’État, fonds de solidarité, etc.).

Dans les Outre-mer, l’industrie contribue à la relance de l’activité économique, notamment par son poids dans les secteurs de l’agroalimentaire, de la construction, des énergies, des nouvelles technologies ou du spatial. Huit intercommunalités de la Guyane, de la Guadeloupe, de la Martinique et de la Réunion bénéficient déjà du programme national « Territoires d’industrie » afin d’accompagner, en lien avec les Régions-Collectivités, les plans d’actions territoriaux animés par les élus et les acteurs industriels mobilisés au niveau local.

Afin de répondre à l’urgence économique et sociale dans le contexte de crise sanitaire liée au Covid-19, le Gouvernement a mis en place des mesures massives de soutien à la reprise de l’activité des entreprises et à la relance de notre économie. Le plan « France Relance » présenté par le Gouvernement le 3 septembre dernier bénéficiera pleinement aux Outre-mer : au moins 1,5 milliard d’euros (environ 179 milliards de Fcfp) seront consacrés d’ici fin 2022 à des projets dans les territoires ultramarins.

Dans le cadre du volet territorial du plan de relance dans l’industrie, un fonds de soutien à l’accélération des investissements industriels dans les territoires a été lancé le 4 septembre, doté de 400 millions d’euros (47,7 milliards de Fcfp) d’ici 2022. Ce fonds a pour objectif d’accélérer les investissements des projets industriels les plus structurants. Dans une logique de proximité, ce dispositif est piloté conjointement par les préfets de Région et les Régions ou collectivités territoriales uniques. Afin de tenir compte des spécificités des projets d’investissements locaux et de faciliter le dépôt de dossiers, notamment dans les Outre-mer, le seuil de l’assiette minimale de dépenses éligibles des projets a été baissé à 200 000 euros (23,9 millions de Fcfp).

Pour aider les entreprises industrielles ultramarines à se saisir des dispositifs de soutien mis en place dans le cadre de « France Relance « , des « masterclass » sont organisées par visioconférence afin de présenter les mesures d’urgence (prêts garantis par l’État, fonds de solidarité, etc.) et les leviers de soutien à l’investissement industriel (volets national et territorial, guichet industrie du futur, fonds de décarbonation de l’industrie, etc.).

Chacune de ces séances associera les services nationaux des ministères en charge de l’Industrie, de la Cohésion des territoires et des Outre-mer, ainsi que les opérateurs (Ademe, Banque des Territoires, Bpifrance) mobilisés pour la mise en œuvre des différentes mesures au niveau national. Un webinaire est ainsi proposé pour chaque espace géographique, afin de présenter les dispositifs et répondre aux questions. Pour la Polynésie, il aura lieu le mercredi 18 novembre de 21 heures à 23 heures.

Les entreprises intéressées sont invitées à s’inscrire ICI.

infos coronavirus

Covid-19 : quand la crise profite aux coursiers

La crise de la Covid-19 ne fait pas que des malheureux. A contrario du secteur du tourisme ou de la restauration, l’activité de coursier tire son épingle du jeu. Avec le confinement et la propagation du virus, les sociétés de livraison sont plébiscitées par les Polynésiens, en particulier ceux des archipels en cette période des fêtes de fin d’année.