lundi 1 mars 2021
A VOIR

|

Papeete étend ses espaces de promenade

Publié le

Le maire de Papeete et plusieurs membres du gouvernement ont inauguré ce dimanche le dernier tronçon de la promenade du Front de mer. Cet aménagement a coûté 700 millions et devrait offrir plus d’espace aux piétons dans la capitale. Un nouveau chantier pourrait démarrer dans les mois à venir avec l’aménagement de Motu Uta pour les promeneurs et les sportifs. C’est en tout cas le souhait du maire de Papeete

Publié le 29/09/2019 à 17:57 - Mise à jour le 30/09/2019 à 11:39
Lecture 2 minutes

Le maire de Papeete et plusieurs membres du gouvernement ont inauguré ce dimanche le dernier tronçon de la promenade du Front de mer. Cet aménagement a coûté 700 millions et devrait offrir plus d’espace aux piétons dans la capitale. Un nouveau chantier pourrait démarrer dans les mois à venir avec l’aménagement de Motu Uta pour les promeneurs et les sportifs. C’est en tout cas le souhait du maire de Papeete

Michel Buillard veut faire de Papeete une ville sportive, avec des promenades, des parcours de santé ou encore des espaces pour pratiquer différentes disciplines. Ces espaces ne se limiteront pas seulement au centre-ville.

« J’ai demandé à notre ami ministre René Temeharo de continuer à aménager également la promenade de la digue, a indiqué le maire de Papeete. Parce que j’y vais souvent, pour courir ou marcher, et il y a beaucoup de sportifs qui fréquentent cet espace. »

Michel Buillard a déclaré avoir laissé la possibilité à Raihere Dudes « d’exploiter la salle de la piscine pour faire du MMA pour les gosses de Papeete ». (crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Depuis plusieurs années, la municipalité a mis l’accent sur la lutte contre la violence chez les jeunes. Des moyens ont été octroyés aux clubs sportifs, notamment de combat, pour encadrer les jeunes des quartiers sensibles. Ce fut le cas à Vaininiore avec la fédération de boxe thaïlandaise.

« A l’époque, ils n’avaient pas cet esprit de respect, confie Roland Darrouzes, le président de la Fédération polynésienne de boxe thaïlandaise. On leur a appris à se respecter eux-mêmes déjà et les autres aussi. Ça a mis beaucoup de temps, mais ce travail commence à payer. Il y a toujours des difficultés dans le quartier, mais petit à petit, ça commence à baisser. » 

(crédit photo : présidence de la Polynésie française)

Une des réponses de la mairie à la violence dans les quartiers a été de recruter certains jeunes difficiles au sein de la municipalité, afin qu’ils veillent à la sécurité de la ville de Papeete.

infos coronavirus