jeudi 29 septembre 2022
A VOIR

|

Nucléaire : Yolande Vernaudon nommée cheffe de projet Pu Mahara

Publié le

Le Conseil des ministres a désigné, sous l'autorité du Président de la Polynésie française, la déléguée au suivi des conséquences des essais nucléaires, Yolande Vernaudon, comme cheffe de projet Pū Māhara, centre de mémoire des essais nucléaires français dans le Pacifique.

Publié le 07/09/2022 à 17:02 - Mise à jour le 07/09/2022 à 17:12
Lecture < 1 min.

Le Conseil des ministres a désigné, sous l'autorité du Président de la Polynésie française, la déléguée au suivi des conséquences des essais nucléaires, Yolande Vernaudon, comme cheffe de projet Pū Māhara, centre de mémoire des essais nucléaires français dans le Pacifique.

Un choix qui s’inscrit dans la logique des missions officielles de la Délégation polynésienne pour le suivi des conséquences des essais nucléaires (DSCEN), chargée de “coordonner la mise en place d’un centre de la mémoire de la période des essais nucléaires”.

Une équipe dédiée est constituée par le binôme DSCEN/G2P (Etablissement Grands Projets de Polynésie). Le premier travail de cette équipe est de rédiger le programme scientifique, culturel et pédagogique, document qui permettra d’établir le cahier des charges du concours d’architecture.

Cette équipe fera appel, pour l’élaboration de ce programme, à toutes expertises nécessaires. Elle prendra en considération les orientations pré-programmatiques retenues de manière consensuelle en juillet 2018 par le comité de pilotage Etat-Pays-universitaires-associations, et ses groupes de travail scientifique et bâtimentaire.

Pour rappel, le site dit du COMAR, soit 3276 m2, situé sur le Front de mer de Papeete, comprenant l’hôtel de la Marine, a été cédé en décembre 2018 par l’Etat au Pays pour ce projet. Les diagnostics préalables et les études de structure sont achevés. La villa COMAR et ses dépendances ont été dépolluées et démolies.

infos coronavirus