samedi 24 août 2019
A VOIR

|

Norbert Tarayre souhaite “retranscrire la cuisine polynésienne” en métropole

Publié le

GASTRONOMIE - Il est devenu en quelques années une véritable star française des fourneaux. Le chef Norbert Tarayre, ancien candidat de Top Chef et aujourd’hui à la tête d’une dizaine de restaurants, est au fenua jusqu'au 11 juin pour enseigner et transmettre sa passion. Il était l'invité de notre journal.

Publié le 29/05/2019 à 9:13 - Mise à jour le 20/06/2019 à 10:05
Lecture 3 minutes

GASTRONOMIE - Il est devenu en quelques années une véritable star française des fourneaux. Le chef Norbert Tarayre, ancien candidat de Top Chef et aujourd’hui à la tête d’une dizaine de restaurants, est au fenua jusqu'au 11 juin pour enseigner et transmettre sa passion. Il était l'invité de notre journal.

Comment est-ce que vous vous sentez en Polynésie ?
“Ah ben moi, où il y a de la cuisine, je me sens chez moi. Où il y a des bons produits, où on aime manger… je suis à la maison.”

Et culinairement parlant, comment est-ce que vous vous sentez ici ? Vous avez découvert les saveurs et les plats locaux ?
“J’ai découvert ce matin le mahi mahi. Je connaissais la dorade coryphène, mais je n’avais jamais vraiment vu typiquement sa chair, et je ne savais pas du tout comment la cuisiner. Alors, j’ai fait appel un peu à mon expérience et je l’ai cuisinée comme du thon, et à la surprise des élèves, je l’ai cuite au four, alors qu’apparemment c’est plutôt un poisson qu’on cuit à la poêle et qu’on va vraiment colorer. Là, je l’ai juste passée au four à 180°C pendant 7 minutes. C’est une chaleur qui n’agresse pas, donc forcément on a une chair qui est beaucoup plus moelleuse. D’ailleurs, cela me fait plaisir que les Polynésiens le voient comme ça, parce que c’est vrai que des fois, on touche à des produits qui sont un peu traditionnels, et quand quand tu déroges un peu à la cuisson traditionnelle, on peut avoir des chocs émotionnels.”

C’est le but de la cuisine, j’imagine ?
“Toujours. En fait, c’est susciter une réaction, qu’elle soit bonne ou mauvaise.”

(…)

Voir cette publication sur Instagram

Le chef @tarayrenorbert est l’invité de notre journal ce soir 👨🏼‍🍳 #chef #gastronomie #redsoyu #norbert #animateur #media #TeamTNTV

Une publication partagée par Tahiti Nui Télévision TNTV (@tahitinuitelevision) le

C’est votre premier séjour au fenua : êtes-vous en quête de nouvelles saveurs ? Par exemple, peut-on imaginer que l’on serve bientôt dans l’un de vos restaurants en métropole du poulet fafa ?
“J’ai découvert le pota et je vais le travailler demain. (…) Ce que j’aime surtout à Tahiti, c’est découvrir toutes les richesses et la culture gastronomiques, et de m’en servir et de la retranscrire en France quand je vais revenir. Je vais pouvoir en parler avec mes chefs, et par exemple, utiliser le lait de coco différemment, parce que chaque culture gastronomique est différente. C’est vrai que nous, en France, on a tendance à s’approprier des recettes qui viennent d’ailleurs sans jamais avoir été dans le pays et l’avoir vécu. Là, ce qui est intéressant avec Tahiti, c’est qu’on va pouvoir visiter et retranscrire cette cuisine polynésienne en France, c’est le but.”

L’autre but de votre venue à Tahiti, c’est aussi de transmettre, via des masterclass, ainsi que des rencontres avec les élèves du lycée hôtelier…
“La cuisine fait partie de ces métiers de bouche comme la pâtisserie, la boulangerie, la boucherie, la charcuterie… Ce sont des métiers qui impliquent une concession certaine. C’est-à-dire qu’à partir du moment où l’on met les pieds dans une cuisine, on n’a forcément plus la même vie que nos concitoyens qui ont une vie un peu plus standardisée. Quand on travaille, les gens sont en vacances, quand ils sont en week-end, on travaille… C’est une énorme concession mais qui se transforme en passion à partir du moment où l’on sait pourquoi on fait de la cuisine. La cuisine, c’est donner du plaisir aux gens. C’est grâce au plaisir que l’on prend nous-mêmes à constituer un plat, et c’est de le mettre sur table et donner un plaisir, une émotion sans foi ni loi. Aujourd’hui, quand on passe à table, cela doit être un moment festif.

(…)

On est des faiseurs de plaisir, on est là pour donner du plaisir et du bonheur aux gens. C’est ce qui compte dans la cuisine. (…) Ce métier sera l’un des plus prometteurs dans le temps parce qu’on aura toujours besoin de manger et qu’on ne sera jamais remplacés par une machine. Et que l’instinct, l’humain et le côté artistique du cuisinier, fait que ça sera toujours unique et jamais stérile. C’est ça qui est formidable. Et je le vois même dans la cuisine polynésienne, (…) quand c’est bien fait et avec amour, cela devient tout de suite magique.”

Le chef, animateur et humoriste Norbert Tarayre sera en Polynésie jusqu’au 11 juin. Retrouvez le programme de sa visite ICI.

Laissez un commentaire

épidémie de dengue

DOSSIERS DE LA REDACTION

Économie : l’embellie se confirme en Polynésie

Au volet économie, la reprise de l’activité se confirme ! L’IEOM, l’AFD et l’ISPF ont présenté mercredi les comptes économiques rapides 2018 de la Polynésie. Ils révèlent un Produit intérieur brut en progression de 2,5 %. Les principaux moteurs de cette croissance sont la consommation des ménages, les exportations et les investissements. Les détails dans ce dossier :

Le recyclage des déchets numériques en Polynésie

Comment recycler vos déchets électriques et électroniques ? Que deviennent-ils ? Qui finance les collectes ? Autant de questions essentielles pour notre environnement. Depuis le mois de juin, des opérations menées par Fenua Ma ont permis de récolter près de 30 tonnes de déchets auprès des particuliers. Un défi à relever pour la planète, mais qui n’est pas facile à mener.

Animaux errants, divagants… que font les communes pour endiguer le problème ?

Les animaux errants incarnent un souci permanent pour les Tavana à la recherche de solutions. À Bora Bora, une vaste campagne de stérilisation a été lancée en 2016, et cette année, l’île s’est aussi dotée d’un chenil géré par l’association "Bora Bora animara".

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

Super Aito : Steeve Teihotaata compte bien conserver son...

Ce samedi sur Tahiti Nui Télévision, vous pourrez suivre en direct le Super aito 2019. Plus de 160 rameurs sont attendus pour la "course V1" de l’année. Parmi eux, le champion en titre Steeve Teihotaata :

Comment lutter contre les “fake news” ?

Si les fausses informations circulaient déjà bien avant l’avènement des réseaux sociaux, depuis leur arrivée, on ne compte plus le nombre d’intox. Véritable fléau, les "fake news" font hélas partie du quotidien des internautes.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV