vendredi 30 septembre 2022
A VOIR

|

Moorea : une campagne de stérilisation d’animaux bientôt lancée et une fourrière en projet

Publié le

Ça bouge pour les animaux à Moorea. L'association de protection animale de la commune, Eimeo animara, a reçu une subvention qui permettra de financer une campagne de stérilisation. Un projet de fourrière communale est par ailleurs à l'étude.

Publié le 17/09/2022 à 9:51 - Mise à jour le 19/09/2022 à 9:31
Lecture < 1 min.

Ça bouge pour les animaux à Moorea. L'association de protection animale de la commune, Eimeo animara, a reçu une subvention qui permettra de financer une campagne de stérilisation. Un projet de fourrière communale est par ailleurs à l'étude.


Moorea a été retenue comme commune pilote pour la mise en place d’une campagne d’identification et de stérilisation pour chats et chiens annonce la commune dans un communiqué.

La campagne de stérilisation débutera le 15 octobre et se poursuivra jusqu’à fin décembre 2022. Un budget de 8 millions de Fcfp sera alloué à cette campagne et devrait permettre de résorber la longue liste d’animaux abandonnés ou appartenant à des familles sans revenus.

Il est prévu de stériliser 120 animaux par mois. En fonction du bilan, l’opération sera renouvelée puis étendue aux autres communes de Polynésie.

Des critères d’éligibilité à la stérilisation ont été établis avec l’association Eimeo Animara. La campagne débutera par un recensement des animaux ciblés.

Les familles éligibles au dispositif devront obligatoirement résider en permanence sur l’île et être soit un foyer d’accueil pour animaux, soit être propriétaire d’un animal avec peu de revenus. Selon un premier recensement, 500 animaux (chats et chiens seraient déjà en attente d’une stérilisation. Chacun de ces animaux devra être identifié. Les familles identifiées propriétaires d’animaux devront se présenter au guichet du service social communal (mairie de Afareaitu) munies d’une pièce d’identité, de la carte CPS pour le régime d’affiliation et avec un justificatif de domicile à Moorea. Un rendez-vous sera pris pour les propriétaires des animaux qui devront se rendre à l’une des deux cliniques (Temae et Haapiti).

Les vétérinaires seront rémunérés par l’association Eimeo Animara à laquelle une subvention a été attribuée par le ministère des solidarités

La commune de Moorea annonce par ailleurs “l’aménagement d’une fourrière ou d’un refuge”. Plusieurs sites communaux sont à l’étude.

À Tahiti, la fourrière de Paea est opérationnelle depuis début septembre.

infos coronavirus