mercredi 23 juin 2021
A VOIR

|

Maupiti : la jeune pasteure affectée à Mahina

Publié le

Les paroissiens de l’église protestante Maohi de Maupiti font leurs adieux à la pasteure de l’île. Après 6 ans de service, Rita Terootua quitte Maupiti pour prendre ses nouvelles fonctions à Tahiti. Première femme pasteure à Mauroa, elle aura marqué les fidèles de l’île, toutes générations confondues.

Publié le 30/05/2021 à 12:04 - Mise à jour le 30/05/2021 à 12:05
Lecture < 1 min.

Les paroissiens de l’église protestante Maohi de Maupiti font leurs adieux à la pasteure de l’île. Après 6 ans de service, Rita Terootua quitte Maupiti pour prendre ses nouvelles fonctions à Tahiti. Première femme pasteure à Mauroa, elle aura marqué les fidèles de l’île, toutes générations confondues.

Il y a 6 ans, Rita Terorotua débarquait à Maupiti en tant qu’élève pasteure. Une nouveauté pour les paroissiens de l’île habitués à ce que ce poste soit occupé par des hommes. Les débuts étaient donc loin d’être faciles pour cette jeune femme âgée de seulement 26 ans à l’époque… “C’est vrai que ça n’a pas été facile. Nous avons cherché des solutions pour nous entendre, dans le respect des uns et des autres.”

Deux années plus tard, elle est confirmée pasteure et entame un ministère de 4 ans. Son objectif : ramener les jeunes à l’église. Mais elle ne délaisse pas pour autant le reste de la communauté protestante de Maupiti. Les fidèles saluent son courage et sa détermination…. “Nous avons admiré sa sagesse dans la vie en communauté et surtout sa patience envers les paroissiens”, raconte un paroissien. “Elle est courageuse car quelques fois il y a des mésententes mais elle a toujours su arranger les situations. Malgré son jeune âge, elle nous a apporté de la fraîcheur, une nouvelle vision des choses, et nous lui avons apporté ce qui lui manquait”, raconte une autre.

Cette première affectation et surtout la population de Mauroa l’auront forgée. Elle est fin prête à effectuer d’autres missions… Son séjour prend fin le 6 juin prochain avec la sainte cène. Prochaine affectation la paroisse de Mahina…

infos coronavirus