samedi 22 janvier 2022
A VOIR

|

Manaloa, pilote d’ULM à 17 ans

Publié le

Depuis 2017, l’école de pilotage de Raiatea accueille ceux qui souhaitent côtoyer les nuages de plus près. À tout juste 17 ans, Manaloa An Tai est le huitième élève de l'école à décrocher un brevet de pilote d’ULM, un appareil de moins de 500 kg.

Publié le 26/12/2021 à 11:28 - Mise à jour le 26/12/2021 à 11:28
Lecture < 1 min.

Depuis 2017, l’école de pilotage de Raiatea accueille ceux qui souhaitent côtoyer les nuages de plus près. À tout juste 17 ans, Manaloa An Tai est le huitième élève de l'école à décrocher un brevet de pilote d’ULM, un appareil de moins de 500 kg.

Il y a deux ans, Manaloa An Tai réalisait son rêve : celui de piloter un avion. À l’âge de 15 ans, ses parents l’inscrivent à l’école de pilotage de Raiatea. Deux années d’apprentissage qui le passionnent : “ça m’a intéressé depuis tout petit. J’avais demandé à mes parents de financer mes cours de pilotage, et ils ont accepté. C’était un de mes rêves, c’est ça qui m’a motivé”, avance le jeune pilote.

Cours théorique, technique, puis pratique, Manaloa réalise un parcours sans faute. Aujourd’hui, du haut de ses 17 printemps, il passe son brevet de pilote ULM. Accompagné de son instructeur, il va s’envoler pour Bora Bora. Au programme pour cette dernière session avant son diplôme, “un vol de navigation, donc il va devoir changer d’île, intégrer un aéroport qu’il n’a pas l’habitude de fréquenter, communiquer avec les contrôles et revenir tranquillement à la maison”, explique son instructeur, Georges Lang. “Si tout se passe sans problème, il aura son brevet”.

Ses parents ont fait le déplacement depuis Taha’a pour le soutenir : “la première fois qu’il a volé tout seul, il a fallu s’accrocher”, rapporte sa mère. “C’est une fierté pour la famille et c’est une fierté par rapport à son grand-père qui, lui, a toujours rêvé qu’un de ses enfants ou de ses petits-enfants suive cette carrière”

Manaloa devient le huitième élève de l’école de pilotage de Raiatea à obtenir son brevet. L’an prochain, il intégrera une classe préparatoire Maths Sup en métropole. Il compte poursuivre sa formation dans l’aviation.

infos coronavirus