vendredi 26 février 2021
A VOIR

|

Les trucks circulent encore à Raiatea

Publié le

Depuis des décennies, le truck est le moyen de transport par excellence pour les polynésiens résidant dans les districts. Depuis quelques années, les bus ont fait leur apparition sur les routes de Polynésie et remplacent petit à petit les trucks… À Raiatea, on compte aujourd’hui 8 bus contre un peu plus de 10 trucks.

Publié le 28/01/2021 à 17:05 - Mise à jour le 28/01/2021 à 17:06
Lecture < 1 min.

Depuis des décennies, le truck est le moyen de transport par excellence pour les polynésiens résidant dans les districts. Depuis quelques années, les bus ont fait leur apparition sur les routes de Polynésie et remplacent petit à petit les trucks… À Raiatea, on compte aujourd’hui 8 bus contre un peu plus de 10 trucks.

Ils arrivent de très bonne heure le matin au centre-ville, ces trucks qui transportent depuis toujours les gens du district sans moyen de locomotion. Pour 1000 Fcfp le ticket aller-retour du lundi au vendredi, les usagers peuvent se rendre en ville pour voir le médecin, pour des formalités administratives et surtout pour faire leurs courses…. le truck est le lien entre les districts et la capitale… « Le truck est notre moyen de locomotion car moi je n’ai pas de voiture. Je prends donc le truc pour venir en ville faire mes courses », confie une habitante. « Depuis que je vie à Opoa je circule en truck. À l’époque ce n’était pas celui-ci. On est, je pense, à notre 3e truck. (…) C’est le seul moyen de rallier la ville. Tous les habitants de Opoa ont besoin du truck pour se déplacer« , explique une autre.

Si les trucks sont encore en circulation sur les routes de Raiatea, certains ont néanmoins laissé place aux bus, plus confortables et sécurisés. Si les trucks venaient à disparaitre totalement au profit des bus, les usagers s’interrogent sur la prise en charge de leurs marchandises… « Pour nos affaires comme les matériaux de construction, les sacs de ciment, les tôles, tout peut être embarqué à bord du truck. Ça va être compliqué avec les bus. Mais s’ils ont une solution, nous ne sommes pas contre. »

Les trucks vont continuer à sillonner les routes de l’île sacrée encore quelques temps pour les particuliers. Quant aux scolaires, plus de 60% des élèves prennent le bus pour se rendre à l’école… 

infos coronavirus