mercredi 12 mai 2021
A VOIR

|

Le « ras-le-bol » des médecins libéraux

Publié le

Le syndicat des médecins libéraux a convié les médias vendredi pour faire part de son "ras-le-bol" par rapport aux démarches qui leurs sont imposées par la Caisse de prévoyance sociale.

Publié le 22/02/2020 à 10:17 - Mise à jour le 22/02/2020 à 10:19
Lecture < 1 min.

Le syndicat des médecins libéraux a convié les médias vendredi pour faire part de son "ras-le-bol" par rapport aux démarches qui leurs sont imposées par la Caisse de prévoyance sociale.

Le syndicat des médecins libéraux tire la sonnette d’alarme. Il conteste la nouvelle convention de la Caisse de prévoyance sociale établie sans qu’il n’ait été consulté. Le syndicat demande à rencontrer la direction de la CPS pour revoir cette convention.

« C’est le ras-le-bol total pour la simple et bonne raison que nous revenons encore une fois sur cette nouvelle loi qui nous a été imposée sur le médecin traitant et le parcours de soin, explique Didier Bondoux, président du syndicat des médecins libéraux. Ça limite le nombre de consultations ou de visites éventuelles à effectuer chez un patient, et on a un délai imparti pour renvoyer ces feuilles de soin. Pour des raisons diverses et variées, il suffit que la feuille arrive un petit peu tardivement et nous ne sommes pas remboursés ni payés. Et on ne va pas aller réclamer le prix de la consultation au patient qui a l’habitude d’être en longue maladie, et donc de ne pas avoir à régler la consultation. Le panier de soins est pour nous très difficilement applicable et c’est un carcan administratif au quotidien pour nous médecins. Et c’est dans certains cas une bonne raison pour ne pas être pris en charge. C’est-à-dire qu’on a beaucoup de feuilles qui nous sont revenues non payées, non attribuées… »

infos coronavirus