dimanche 22 mai 2022
A VOIR

|

Le lycée des îles Sous-le-Vent à la recherche de partenaires

Publié le

Cette semaine aux Raromatai, la direction du lycée des îles Sous-le-Vent était en visite à l’hôtel Le Taha'a. Objectifs : proposer une alternative au développement des compétences chez les élèves en BTS et étudier la possibilité qu'ils réalisent des stages de formation au sein de l’établissement.

Publié le 13/02/2022 à 16:26 - Mise à jour le 13/02/2022 à 16:26
Lecture < 1 min.

Cette semaine aux Raromatai, la direction du lycée des îles Sous-le-Vent était en visite à l’hôtel Le Taha'a. Objectifs : proposer une alternative au développement des compétences chez les élèves en BTS et étudier la possibilité qu'ils réalisent des stages de formation au sein de l’établissement.

La direction du lycée des îles Sous-le-Vent cherche des partenaires pour soutenir les projets de ses étudiants. Le domaine de l’hôtellerie, par exemple, ouvre sur de nombreuses possibilités : de quoi mettre en pratique les acquis des étudiants et développer leurs compétences. “Ils auront un rôle dans la communication vu qu’ils travaillent aussi sur la digitalisation, puis certains s’occuperont de l’accueil, d’autres de l’animation, et d’autres encore du service. Cela permet de mettre en valeur leurs filières et leur permet de gagner en confiance” explique Marylène Heitaa, professeur au lycée des îles Sous-le-Vent.

Et l’hôtel Le Taha’a n’exclut pas la possibilité d’accueillir des étudiants en stage en entreprise afin de compléter leur formation sur le terrain. “Il y a toute la partie théorique préparée par les établissements scolaires, et après, il y a la réalité du terrain avec des missions bien spécifiques, il faut pouvoir s’adapter à l’entreprise dans ses différents départements. Donc ça leur permet de bien les préparer pour pouvoir éventuellement envisager des futures embauches” explique Alexandre Benoit, directeur général adjoint de l’hôtel.

Première mise à l’épreuve le 20 mars, avec l’organisation d’un brunch au sein du Taha’a. Les fonds récoltés serviront à financer une partie du projet de déplacement au salon du Grand Pavois à La Rochelle en France. Un projet également soutenu par l’établissement hôtelier : “C’est super car ça permet aux jeunes d’ouvrir leurs horizons, leurs perspectives, de voir des choses différentes, de se développer culturellement et professionnellement, et de développer leurs compétences”.

La semaine prochaine, la direction du lycée ira à la rencontre d’autres partenaires de l’île vanille.

infos coronavirus