mardi 24 novembre 2020
A VOIR

|

Le CHPF obtient une subvention pour l’achat de matériel biomédical

Publié le

Le Centre hospitalier de la Polynésie française a obtenu une subvention de 445 millions de Fcfp pour s'équiper de 20 postes de réanimation supplémentaires et augmenter ses équipements en laboratoire, indique le conseil des ministres dans un communiqué.

Publié le 04/11/2020 à 16:54 - Mise à jour le 04/11/2020 à 16:54
Lecture 2 minutes

Le Centre hospitalier de la Polynésie française a obtenu une subvention de 445 millions de Fcfp pour s'équiper de 20 postes de réanimation supplémentaires et augmenter ses équipements en laboratoire, indique le conseil des ministres dans un communiqué.

Par arrêté du 11 mars 2020, le haut-commissaire de la République en Polynésie française a activé le plan général ORSEC, suite à la déclaration du directeur de l’Organisation mondiale de la santé constatant la propagation du virus Covid-19 comme une pandémie internationale. Le Plan blanc a été mis en œuvre en conséquence dès le 18 mars et s’est traduit, au niveau 1, par la mobilisation interne des établissements hospitaliers.

A ce titre, le Centre hospitalier de la Polynésie française (CHPF) s’est préparé pour faire face à l’épidémie Covid-19, en procédant à la déprogrammation partielle de l’activité opératoire et des consultations, en mettant en place une filière d’urgence dédiée Covid 19, en sanctuarisant l’unité Lits portes et un secteur de réanimation pour la prise en charge des patients Covid 19.

Dans le même temps, l’hôpital a engagé, dans l’urgence, des dépenses en investissement pour l’acquisition du matériel biomédical nécessaire à ses besoins, tel que des ventilateurs de réanimation, des pousse-seringues et pompe à perfusion, des surpresseurs d’oxygène, et l’installation de caméras en HUR.

Le CHPF se prépare également au niveau 2 du plan blanc pour pouvoir répondre à une éventuelle nouvelle vague épidémique. Dans ce cadre, l’établissement prévoit de renforcer ses capacités de prise en charge en réanimation par l’adjonction de 20 postes de réanimation supplémentaires et d’augmenter les équipements en laboratoire. Dans cette optique, le CHPF doit se doter d’autres matériels biomédicaux, à savoir des appareils d’hémofiltration, des appareils d’échographie, des respirateurs, des moniteurs et des lits de réanimation, des pompes à nutrition, des défibrillateurs, etc. Le montant de la subvention d’investissement octroyée s’élève à 445 306 000 Fcfp.

Les autres sujets au conseil des ministres :

– L’armée confirme son soutien sanitaire
– Subvention d’investissement en faveur de l’Office des postes et télécommunications pour le câble Natitua sud

Tarification en poste restante
– Rétablissement de la subvention à TNTV
– Le Pays soutient le prix de la glace pour les pêcheurs professionnels et les mareyeurs au Port de pêche de Papeete
– Ciné des îles et Festival voyage: subvention de fonctionnement en faveur de l’association « Caméléon »
– Don de documents historiques au musée de Tahiti et des îles par Jean-Pascal Laffaille
– Modalités relatives à la réalisation du test rapide diagnostic antigénique
– Lutte contre le surpoids et l’obésité: subvention en faveur de l’association Tamarii Océane
– Acquisition d’un bassin aquatique mobile: soutien à la Fédération Tahitienne de natation
– Acquisition d’équipements sportifs: soutien à l’association Union du Sport Scolaire Polynésien (USSP)
– Extension du lycée d’enseignement agricole protestant de Taravao: subvention d’investissement en faveur de la Direction de l’Enseignement Protestant
– Subventions de fonctionnement en faveur des établissements publics d’enseignement de la Polynésie française
– Soutien à l’association La French Tech Polynésie
– Aires marines éducatives : convention de partenariat entre la Polynésie française et l’Agence française de développement (AFD)

infos coronavirus

Covid-19 : quand la crise profite aux coursiers

La crise de la Covid-19 ne fait pas que des malheureux. A contrario du secteur du tourisme ou de la restauration, l’activité de coursier tire son épingle du jeu. Avec le confinement et la propagation du virus, les sociétés de livraison sont plébiscitées par les Polynésiens, en particulier ceux des archipels en cette période des fêtes de fin d’année.