samedi 24 octobre 2020
A VOIR

|

Le CFPA va former au permis de conduire

Publié le

Le Centre de Formation professionnelle des adultes (CFPA) a initié des démarches nécessaires à la mise en œuvre de la formation au permis de conduire, au bénéfice des stagiaires qui y suivent une formation.

Publié le 27/06/2019 à 10:09 - Mise à jour le 28/06/2019 à 8:20
Lecture 2 minutes

Le Centre de Formation professionnelle des adultes (CFPA) a initié des démarches nécessaires à la mise en œuvre de la formation au permis de conduire, au bénéfice des stagiaires qui y suivent une formation.

L’absence de permis de conduire représente souvent un obstacle notoire pour une embauche effective. Pour l’organisation de cette formation, le CFPA doit faire une demande d’agrément pour la conduite automobile auprès de la direction des Transports terrestres (DTT). La cellule dédiée au permis de conduire sera composée, au démarrage, de quatre agents. Sur le plan matériel, le centre prévoit l’achat de trois véhicules équipés et homologués.

La formation des stagiaires au permis de conduire s’articulera de manière à ce que, deux mois avant la fin d’une session, les stagiaires sélectionnés, selon des critères définis, préparent le code.

À l’issue de l’examen métier (de la formation initialement préparée), une période bloquée de trois semaines sera planifiée pour l’apprentissage du code de la route et des heures de conduite, avec l’obligation de réaliser au moins 20 heures, pour chaque apprenti conducteur.

Cette prolongation de session, de trois semaines, aura une incidence sur le coût indemnitaire des stagiaires pour le CFPA. Le Centre de Formation Professionnelle des Adultes devra s’intégrer aux examens de code et de conduite de la Direction des Transports Terrestres (DTT).

Ce projet permettra aux entreprises de recruter un stagiaire sortant du CFPA, titulaire d’un titre reconnu par l’Etat, de qualifications complémentaires, liées à la sécurité au travail, et du permis de conduire. Ainsi, par le biais du CFPA, le Pays offrira aux entreprises un vivier de futurs salariés, employables immédiatement.

Les autres sujets au conseil des ministres :
  • La Polynésie française candidate pour l’organisation de l’épreuve de surf aux JO de 2024
  • Restitution des travaux du séminaire de coproduction public-privé : « penser le service public fiscal de demain » 
  • Dispositif d’aide pour la prise en charge de l’acheminement des quotidiens édités et imprimés à Tahiti à destination des îles
  • Rapport d’activité de l’année 2018 de la commission de surendettement des particuliers
  • Le Pays accompagne le lancement de la Startup Cup Polynésie 2019
  • Convention de financement relative au dispositif « chantiers de développement local » (CDL)
  • Projet « Fenua Compétences »
  • Formation au permis de conduire au CFPA
  • Tahiti et ses Îles, prix de la meilleure destination outre-mer aux Victoires du tourisme
  • Subvention pour l’organisation de l’émission « La carte aux trésors » en Polynésie
  • Soutien à l’Open International de Golf de Tahiti
  • Attribution de subventions à des associations œuvrant dans le secteur de la culture
  • Concours d’entrée à la formation conduisant au diplôme d’aide-soignant pour la session 2019
  • Convention relative à la prise en charge du cancer en Polynésie française
  • Rapport de performance 2017-2018 de la Charte de l’éducation de la Polynésie française
  • Subventions de fonctionnement en faveur d’établissements publics d’enseignement
  • Subventions à des associations œuvrant dans le secteur du sport et de la jeunesse 

infos coronavirus