samedi 23 janvier 2021
A VOIR

|

Laborieux premier jour de confinement pour les forces de l’ordre

Publié le

Le confinement a débuté à minuit et déjà les forces de l’ordre se sont mobilisées pour contrôler les automobilistes mais aussi les cyclistes et les piétons. Les mesures de restriction de circulation s’appliquent partout en Polynésie. Chacun doit présenter un justificatif de déplacement. Une obligation qui n'a été respectée que dans la moitié des cas.

Publié le 21/03/2020 à 17:02 - Mise à jour le 21/03/2020 à 17:23
Lecture 2 minutes

Le confinement a débuté à minuit et déjà les forces de l’ordre se sont mobilisées pour contrôler les automobilistes mais aussi les cyclistes et les piétons. Les mesures de restriction de circulation s’appliquent partout en Polynésie. Chacun doit présenter un justificatif de déplacement. Une obligation qui n'a été respectée que dans la moitié des cas.

Un important dispositif de police a été mis en place ce samedi matin à la descente de la RDO, dans le sens Faa’a-Papeete. Impossible pour les automobilistes de passer entre les mailles du filet.

Tout le monde doit justifier ses déplacements en présentant une attestation sur l’honneur expliquant le motif du déplacement. Un document téléchargeable sur le site du haut-commissariat et qui peut également être recopié à la main.

« On procède à ces contrôles, on fait les rappels nécessaires en leur disant que les mesures sont effectives et les sanctions sont effectives également, explique Tamatea Tuheiava, commandant d’unité à la DSP. Mais on fera surtout de la pédagogie aujourd’hui et peut-être demain, mais il faut que les gens prennent conscience. Le souci est bien présent, la crise est au fenua et il faut que tout le monde se mobilise pour en venir à bout et en limiter les effets. »

(crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Seuls les déplacements pour se rendre au travail, chez le médecin, pour faire ses courses ou encore pour porter assistance à une personne vulnérable sont autorisés.

Objectif pour les agents de police : faire respecter les mesures de confinement. Pourtant des véhicules circulent encore. Des piétons et des cyclistes bravent l’interdiction. Beaucoup n’ont pas leur attestation.

« On se retrouve face à des personnes qui ne savaient pas, tout simplement, commente le commandant Tuheiava. Donc là je pense qu’il faut encore poursuivre la communication sur les mesures en cours. Pour d’autres, mais il fallait s’y attendre, c’est aussi le manque d’accès à Internet ou d’imprimante tout simplement. Et je pense que pour ça il y a des choses qui sont prévues pour mettre à disposition des formulaires à des points précis. »

Pas de verbalisation pour cette fois, juste un rappel à l’ordre, mais dès lundi ce sera l’amende pouvant aller de 4 000 Fcfp à 16 000 Fcfp qui sera donnée à toute personne sortant de chez elle sans le fameux sésame.

Téléchargez ci-dessous l’attestation de déplacement dérogatoire :

infos coronavirus