fbpx
jeudi 20 février 2020
A VOIR

|

La Polynésie veut séduire, à nouveau, le Club Med

Publié le

En mission à Paris, la ministre du Tourisme, Nicole Bouteau, s’est entretenue avec Grégory Lanter, Directeur Général développement et construction du Club Med depuis juin 2018. A ce titre, il a également intégré le comité de direction générale du Club Med.

Publié le 12/11/2019 à 17:55 - Mise à jour le 13/11/2019 à 8:59
Lecture 2 minutes

En mission à Paris, la ministre du Tourisme, Nicole Bouteau, s’est entretenue avec Grégory Lanter, Directeur Général développement et construction du Club Med depuis juin 2018. A ce titre, il a également intégré le comité de direction générale du Club Med.

A la tête d’une équipe de 70 personnes, répartie entre le siège de La Villette et différentes unités, Grégory Lanter a pour mission d’œuvrer à l’expansion internationale du Club Med, qui s’est donné pour objectif stratégique d’ouvrir de 3 à 5 resorts par an.

Cette rencontre organisée avec la direction nationale expertise hébergement de KPMG a permis à la ministre de présenter les bonnes performances du tourisme polynésien et l’intérêt pour la Polynésie de voir un opérateur prestigieux, tel que le Club Med, se réimplanter en Polynésie. 

Club Med partage en effet une histoire forte et commune avec la Polynésie française. L’art de vivre polynésien a, en effet, inspiré l’ADN du groupe à plusieurs niveaux : l’esprit très humain des collaborateurs, un style chaleureux, un hébergement singulier intégrant dans son environnement spécifique, une notion de bonheurs pluriels répondant à une clientèle multiethnique à la fois simple et exclusive. 

Lors de cette rencontre, les échanges ont aussi permis de constater les synergies entre l’industrie hôtelière polynésienne et la montée en gamme remarquable du groupe, depuis la nomination en 2002 de son pdg Henri Giscard d’Estaing et son rachat par l’investisseur de renom international Fosun en 2015. Le groupe au Trident avec plus de 70 resorts offre depuis peu un nouveau visage, entre tradition et modernité, plus en phase avec les évolutions du marché mondial.

Actuellement en mission à Paris, j’ai pu m’entretenir avec Grégory Lanter, Directeur Général Développement et…

Posted by Nicole Bouteau on Tuesday, November 12, 2019

Le Club Med est aussi sensible au développement durable avec des projets tous éco-certifiés en construction. Ainsi, 80% des resorts sont labellisés Green Globe pour l’exploitation : piscines naturelles épurées par des plantes vertueuses au Club Med Cefalù par exemple, ou encore 6 000 m2 de panneaux solaires au Club Med Finolhu aux Maldives. Un programme est également en cours, « Bye Bye Plastic », pour supprimer le plastique jetable.

Le Club Med contribue donc activement au développement des sites sélectionnés. En partenariat avec Agrisud, il accompagne des centaines de producteurs locaux vers l’agro-écologie pour des produits frais et sains pour les tables des sites à valoriser. Ce groupe tient également à respecter les pays d’accueil en tissant notamment des liens avec les populations.

Nicole Bouteau et Grégory Lanter ont convenu de poursuivre leurs échanges afin d’alimenter le groupe Club Med sur le potentiel de développement que peut représenter la destination Tahiti et ses Îles dans le programme d’expansion du groupe. La ministre a convié le Directeur Général développement et construction du Club Med à visiter la destination et à juger par lui-même des perspectives possibles de développement.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

L’audiovisuel, un secteur qui séduit les jeunes

Ils sont graphistes, cadreurs, réalisateurs ou beatmakers. Avec la généralisation des smartphones et du numérique, les métiers de l’audiovisuel attirent de plus en plus de jeunes. Faute d’école spécialisée au fenua, ils sont nombreux à se former sur le tas. Comment font-ils pour s’en sortir et se faire une place sur un marché restreint ? Eléments de réponse.

Le paiement sans contact bientôt généralisé en Polynésie

Jusqu’à aujourd’hui, seule la Banque de Tahiti avait équipé son parc du système de paiement sans contact. D’ici la fin de l’année, l’ensemble des Polynésiens y auront accès. Les techniciens de l’OSB font le tour des commerçants pour installer cette nouvelle fonction. Une opération de grande ampleur puisque le reste du parc compte près de 2 700 terminaux de paiement électronique.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X