jeudi 5 août 2021
A VOIR

|

La foreuse des graines d’annones se répand en Polynésie

Publié le

Publié le 05/02/2019 à 15:30 - Mise à jour le 05/02/2019 à 15:30
Lecture 2 minutes

Sur tout ce qui est annones donc ce sont les pommes étoiles, corossols, les coeurs de boeufs, il y a des dégâts. On voit que les fruits noircissent et qu’il y a des trous d’à peu près 2 millimètres. En fait c’est une petite guêpe qui pond ses oeufs dans les graines. La larve mange la graine, mais pour sortir du fruit, la guêpe (une fois adulte, NDLR) est obligée de creuser un tunnel. Donc ça fait un petit trou quand elle sort et donc ça fait là tous les champignons, les bactéries viennent se développer. C’est pour cela que le fruit noirci”, explique Julie Grandgirard, entomologiste. 
 
Le parasite est déjà répandu : “On constate qu’il y en a un peu partout à Tahiti. Il y en a dans les îles aussi donc on ne peut pas envisager l’éradication. Il y a des méthodes qui vont permettre de limiter les dégâts, mais il faudra qu’on vive avec désormais.” 

Pour lutter contre cette guêpe, la direction de l’Agriculture conseille de retirer et détruire les fruits attaqués dès l’observation d’un trou. Pour tuer les nouvelles guêpes, deux solutions : congeler le fruit ou l’enfermer dans un sac épais. 
Il est également conseillé “d’ensacher” les jeunes fruits sur l’arbre quand ils font entre 3 et 5 cm pour empêcher la ponte de la guêpe. 

La direction de l’Agriculture rappelle l’importance de respecter les règles de biosécurité pour préserver les cultures en Polynésie. 
 

Rédaction web (Interview Thomas Chabrol) 

 

infos coronavirus