vendredi 23 juillet 2021
A VOIR

|

ITR : premières auditions de la mission d’information parlementaire

Publié le

La mission d’information parlementaire sur la suppression progressive de l’indemnité temporaire de retraite (ITR) a auditionné ce mercredi matin le syndicat UNSA. Pendant une semaine, les députés et corapporteurs de cette mission, Stéphanie Atger, Philippe Dunoyer et Nicole Sanquer rencontreront les acteurs du dossier au fenua. L’objectif final étant de mesurer l’impact de la suppression de l’ITR et de réfléchir à la mise en place d’un système compensatoire.

Publié le 07/07/2021 à 14:54 - Mise à jour le 07/07/2021 à 14:54
Lecture < 1 min.

La mission d’information parlementaire sur la suppression progressive de l’indemnité temporaire de retraite (ITR) a auditionné ce mercredi matin le syndicat UNSA. Pendant une semaine, les députés et corapporteurs de cette mission, Stéphanie Atger, Philippe Dunoyer et Nicole Sanquer rencontreront les acteurs du dossier au fenua. L’objectif final étant de mesurer l’impact de la suppression de l’ITR et de réfléchir à la mise en place d’un système compensatoire.

En 2008, l’État décide de supprimer l’ITR. L’indemnité temporaire de retraite est un complément perçu par les fonctionnaires d’État en outre-mer. Sa suppression progressive a diminué le pouvoir d’achat des fonctionnaires, impactant inéluctablement l’économie du pays. Depuis l’année dernière, une mission parlementaire tente d’évaluer l’impact de cette réforme. Au fenua, les rencontres avec les acteurs du dossier ont débuté mardi.

“Aujourd’hui on fait un état des lieux sur cette réforme de 2008 et on vient argumenter avec cette possibilité que les futurs retraités de l’État se retrouvent dans une situation de précarité lorsque l’ITR sera complètement éteint, explique la député Nicole Sanquer. On n’est pas là pour demander le rétablissement de l’ITR, mais plutôt de trouver une solution pour une compensation.”

Depuis 13 années, tous les syndicats de fonctionnaires du fenua suivent activement le dossier. Ce matin, l’UNSA a avancé des solutions.

“On a fait deux formes de proposition, indique Thierry Barrere, secrétaire général de l’UNSA-Éducation. Permettre au retraité d’avoir une retraite de l’État descente lorsqu’il partira à la retraite parce qu’en 2028, il n’y aura plus d’ITR. On a demandé soit une forme de forfait, une fois qu’on part à la retraite, qui permettrait d’amortir le choc entre le dernier traitement avant le départ et la retraite. Soit une forme de pourcentage qui serait pris sur le dernier salaire et qui serait versé tous les mois.”

Les rencontres de la mission ITR se poursuivront jusqu’à mardi prochain. La présentation du rapport à l’Assemblée nationale est prévue pour le 22 juillet.

Article précédentDomino Challenge
Article suivantWaaaaves : Te Mana Tavaitai

infos coronavirus