lundi 8 mars 2021
A VOIR

|

Intempéries : un an après, des plaies difficiles à refermer

Publié le

Publié le 21/01/2018 à 9:49 - Mise à jour le 21/01/2018 à 9:49
Lecture < 1 min.

Des maisons dévastées, des voitures emportées, des ponts et des routes détruits : les pluies diluviennes qui se sont abattues il y a un an jour pour jour sur Tahiti et les îles n’ont épargné rien, ni personne.

Plusieurs personnes ont été blessés et la commune de Faa’a a été endeuillée. Un de ses agents a perdu la vie alors qu’il était en train d’accomplir sa mission. Les intempéries du 22 janvier 2017 ont marqué les esprits et les corps. Un an plus tard, où en est la reconstruction ?

Dans le quartier de Tenaho, les logements terrassés ont disparu. Leurs occupants ont été relogés. Les travaux d’enrochement de la rivière continuent. Une habitante confie :

« Nous avons trop peur de la rivière. »

Pour autant, malgré les efforts de chacun, les stigmates demeurent. Le traumatisme est encore présent. Un autre sinistré explique :

« Nous restons sur nos gardes dès qu’il pleut. »

Des familles ont tout perdu en l’espace de quelques minutes. Certaines en ont eu pour plusieurs millions de francs pour tout reconstruire. Les travaux continuent.

A Pirae, Punaauia, Paea ou encore Mahina : les quartiers touchés et les familles sinistrées ont mis plusieurs mois à se relever. Le chemin est encore loin d’être terminé. Les eaux ont tout emporté mais le souvenir de cette nuit-là est indélébile.

Rédaction web avec Laure Philiber et Sam Teinaore 

Le reportage de Laure Philiber et Sam Teinaore

infos coronavirus

Premiers cas de covid en Nouvelle-Calédonie

Jusqu'à présent, la Nouvelle-Calédonie et Wallis-et-Futuna figuraient au rang des rares territoires Covid-free de la planète, grâce notamment à des quatorzaines obligatoires dans des...

Premier cas local de Covid-19 à Wallis et Futuna

"Il s'agit d'une personne qui était sortie de quatorzaine il y a plusieurs semaines après un test négatif. Cette personne a consulté...