jeudi 4 mars 2021
A VOIR

|

Handicap : un nouveau bâtiment pour l’association Rima Here

Publié le

Publié le 25/03/2019 à 16:41 - Mise à jour le 25/03/2019 à 16:41
Lecture 2 minutes

L’inauguration a eu lieu en présence de la ministre des Solidarités. Dans ce nouvel espace, situé sur le terrain de l’association Rima Here, à Puurai, ce local flambant neuf accueillera bientôt une médiathèque. Un outil qui permettra de diversifier les activités qui sont proposées dans ce centre pour adultes handicapés mentaux. « C’est vrai que par rapport à toutes ces personnes qui ont des difficultés intellectuelles, des troubles mentaux, on travaille beaucoup l’insertion professionnelle, mais aussi l’insertion sociale. Tout ce qui est informatique, médias, livres, ça nous aide à travailler l’insertion sociale avec eux. Ce sont des personnes généralement renfermées sur elles-mêmes donc c’est un aspect important à travailler avec eux », explique Lisa Piron, éducatrice spécialisée du centre.

Des activités qui viendront compléter les nombreux projets pédagogiques déjà proposés sur place. « On apprend à faire de la peinture, des cadres photo… à faire des pareu… », raconte une femme. 

Mais ce nouveau bâtiment permettra surtout d’améliorer la capacité d’accueil du centre, qui passera de 60 à 72 usagers. Un aspect capital quand on sait qu’une centaine de malades sont sur liste d’attente pour intégrer ce centre.
« La liste d’attente est très longue. Il faudrait en fait beaucoup plus de structures de ce type-là. Évidemment il faut trouver les équipes. Ce sont les équipes qui font tout : qui les accueillent quotidiennement, qui les accompagnent… Ce sont les équipes qui sont importantes. Bien évidemment nous avons à multiplier ce nombre de structures sur d’autres communes », estime la ministre. 

Aujourd’hui, 24 malades sont pris en charge en pension complète au centre. L’association Rima Here, espère voir bientôt la construction d’un nouveau bâtiment, qui lui, servira à créer 20 hébergements supplémentaires.

Rédaction web avec Tamara Sentis

infos coronavirus

La quarantaine passe à 10 jours pour les arrivants en Polynésie

"De manière générale, face au virus ou un de ses variants, la majorité des contaminations à la covid-19 sont constatées entre le quatrième et le huitième jour", explique le conseil des ministres dans son compte-rendu