A VOIR

|

Communiqué

Handicap – La ministre du Travail et des Solidarités en visite à l’APRP et au Fare Aupuru

Publié le

COMMUNIQUÉ - La ministre du Travail, des Solidarités, en charge des personnes non autonomes, Virginie Bruant, a visité mardi matin deux établissements pour personnes porteuses de handicap.

Publié le 15/06/2022 à 10:04 - Mise à jour le 15/06/2022 à 10:04
Lecture 3 minutes

COMMUNIQUÉ - La ministre du Travail, des Solidarités, en charge des personnes non autonomes, Virginie Bruant, a visité mardi matin deux établissements pour personnes porteuses de handicap.

La ministre s’est d’abord rendue à l’atelier pour la réinsertion professionnelle (l’APRP) des travailleurs handicapés, situé à Pirae. L’objectif de l’APRP est ainsi l’insertion professionnelle des travailleurs handicapés par un accompagnement adapté et personnalisé tant sur le plan professionnel que sur le plan social.

Sous la direction de Fidès Tihoni, et la présidence de Michel Gay, l’APRP accueille des travailleurs porteurs de handicap sur une durée de 6 mois à 2 ans, en les faisant tourner dans différents ateliers : façonnage, logistique, reprographie, numérisation ou conditionnement entre autres. Ils peuvent aussi bénéficier d’atelier informatique et sont formés pour faire des CV et lettres de motivation.

Grâce à cet accompagnement adapté et de qualité, l’APRP atteint aujourd’hui un taux d’insertion professionnelle de 100%, et est une source de main d’œuvre sérieuse et appliquée pour les entreprises.

Après la visite de l’APRP, la ministre Virginie Bruant a visité le Fare Aupuru, une maison d’accueil de jour pour enfants en souffrance mentale atteints d’autisme ou de troubles envahissants du développement, entrainant ainsi des troubles graves de la personnalité.

Le projet éducatif de ce centre est le travail des 5 sens afin de favoriser au maximum leur autonomie au quotidien. Le Fare Aupuru est sous la direction d’Evelyne Chanteau, et la présidente de l’association Tama Ora qui s’occupe de cet établissement est Carmen Doom.

Ces visites ont permis à la ministre de mieux appréhender l’environnement dans lequel ces associations œuvrent au quotidien d’échanger sur leurs actions et leurs projets de développement.

Rester proche de ses établissements, services et associations, est une priorité pour la ministre du Travail et des Solidarités, en charge des personnes non autonomes, qui souhaite travailler dans la concertation avec ses acteurs du social, pour mettre en place des actions au plus proche de la réalité du terrain et des besoins.