François Pihaatae réélu président de l’Église protestante maohi

Publié le

Sans surprise, le pasteur François Pihaatae repart pour 4 ans à la présidence de l’Église protestante maohi. Seul candidat à sa succession, il a été réélu ce samedi matin par les pasteurs et diacres des 8 arrondissements dans la paroisse de Maatea à Moorea. La priorité du président Pihaatae demeure la reconnaissance de l’identité maohi par l’État…

Publié le 02/09/2023 à 16:14 - Mise à jour le 02/09/2023 à 16:16

Sans surprise, le pasteur François Pihaatae repart pour 4 ans à la présidence de l’Église protestante maohi. Seul candidat à sa succession, il a été réélu ce samedi matin par les pasteurs et diacres des 8 arrondissements dans la paroisse de Maatea à Moorea. La priorité du président Pihaatae demeure la reconnaissance de l’identité maohi par l’État…

C’est un jour de fête à Maatea. La paroisse accueille pour la première fois le synode de l’Église protestante maohi, la 138ème édition. Il y a 4 ans, la paroisse de Afareaitu lui a passé le flambeau et un grand fare potee est sorti de terre, inauguré par François Pihaatae. Il servira de lieu de rassemblement aux pasteurs, diacres et autres membres de l’Eglise pendant une semaine de réflexion.

« Nous avons un local qui peut accueillir le nombre de personnes. Il faut compter tous les membres avec les adjoints. Ça nous revient à 150 personnes quand même« , souligne Raniha Tetaronia pasteure de la paroisse de Maatea.

À huis clos, les 41 membres du conseil supérieur renouvellent leur confiance au pasteur Pihaatae pour guider l’église. À l’extérieur, les paroissiens saluent aussi cette réélection. « C’est une personne très humble qui va dans le peuple. Il va discuter, demander l’avis des gens. Il va dans toutes les îles. »

– PUBLICITE –

Pandémie, inflation, nucléaire, reconnaissance de la souveraineté ma’ohi… le bureau exécutif n’a pas chômé pendant les 4 ans de mandatures. François Pihaatae retient « tout d’abord la rencontre que j’ai faite avec les membres de l’église de toutes les paroisses (…). J’essayerais de le faire pour les 4 ans à venir ».

Les positions radicales du président Pihaatae envers l’État pour la reconnaissance de l’identité maohi marquent aussi les esprits. Elles s’accentuent en cette année d’anniversaire des 60 ans de l’autonomie de l’église. « Cette idée-là, on l’a depuis les années 60 même avant. Depuis l’église travaille toujours pour qu’on reconnaisse l’identité ma’ohi, qu’on reconnaisse ce peuple ma’ohi à ma’ohi nui parce qu’on était les premiers ici… avant que les européens arrivent.« 

Quatre pasteurs dont l’ancien président de l’Église protestante ma’ohi Taaroanui Maraea et la secrétaire générale Céline Hoiore partent à la retraite. Ils seront, eux aussi, distingués au culte du synode qui s’ouvre dimanche. Les conclusions seront rendues le dimanche suivant.

Dernières news