A VOIR

|

Fonction publique communale : les catégories C et D revalorisées

Publié le

Les plus bas salaires de la fonction publique communale seront augmentés dès l’année prochaine. Ce matin, le Haut-commissaire a signé la convention permettant l’évolution du statut des agents communaux de la Polynésie. Une hausse qui s'apparente à une réaction face à l'évolution du SMIG.

Publié le 12/12/2022 à 17:41 - Mise à jour le 18/01/2023 à 11:22
Lecture < 1 min.

Les plus bas salaires de la fonction publique communale seront augmentés dès l’année prochaine. Ce matin, le Haut-commissaire a signé la convention permettant l’évolution du statut des agents communaux de la Polynésie. Une hausse qui s'apparente à une réaction face à l'évolution du SMIG.

C’est une signature cruciale dans l’évolution du statut d’agent de la fonction publique communale de Polynésie. Les récentes augmentations du SMIG atteignent, voire dépassent les plus bas salaires de la fonction publique communale.

Dans son communiqué, le Haut-Commissariat explique ainsi que “Les augmentations successives du SMIG au cours de l’année 2022 ont conduit à un « tassement » des premiers échelons de la grille salariale, de sorte que la progression salariale à l’ancienneté était quasi-nulle les premières années de carrière“.

L’arrêté vise ainsi à rétablir l’écart de rémunération entre les différents échelons. Cette mesure, propre à la catégorie D, cumulera ses effets avec la revalorisation de la valeur du point d’indice de tous les fonctionnaires communaux au 1er janvier 2023.

Les agents de catégorie D (la moins élevée hiérarchiquement) représentent plus de la moitié des quelques 4500 agents communaux.

Les chantiers de la Fonction Publique Communale pour 2023 :

Dans la suite de la réforme de l’ordonnance, le Conseil supérieur de la fonction publique communale sera saisi prochainement par le Haut-commissaire sur d’autres sujets, notamment la création d’un nouveau régime indemnitaire, la création d’outils de promotion interne des fonctionnaires ou encore l’ajout de nouveaux échelons pour les agents aujourd’hui “plafonnés” dans leur évolution de carrière.