A VOIR

|

Fin de formation pour 15 policiers adjoints : le parcours de Vaitiare

Publié le

Fin de formation pour la 8e promotion de policiers adjoints au Service territorial au recrutement et à la formation de la Police nationale. Ils sont 15 au total, filles et garçons. Nous avons suivi Vaitiare Mou-fa toute nouvelle policière, dans ses entraînements.

Publié le 07/10/2022 à 16:04 - Mise à jour le 08/10/2022 à 9:39
Lecture 2 minutes

Fin de formation pour la 8e promotion de policiers adjoints au Service territorial au recrutement et à la formation de la Police nationale. Ils sont 15 au total, filles et garçons. Nous avons suivi Vaitiare Mou-fa toute nouvelle policière, dans ses entraînements.

“Au début, j’appréhendais beaucoup, parce que je ne savais pas si j’allais tenir, si j’allais y arriver. Je doutais beaucoup de moi. Après, la formation permet de te forger, surtout au niveau du caractère. Tout ce qui est autorité, discipline, ça me parle, et ça me plait. Je me suis dit, pourquoi pas”, confie Vaitiare Mou-fa, élève policière adjointe.

La jeune femme timide et réservée a laissé place à une jeune policière pleine d’assurance et riche de nouvelles connaissances : habilitation à l’usage d’une arme, du bâton, mais aussi techniques de défense et d’interpellation. Après la théorie, place à la pratique pour Vaitiare et ses 14 camarades élèves policiers adjoints avec une simulation d’interpellation.

Les policiers adjoints en formation. Crédit Tahiti Nui Télévision

La formation initiale de trois mois est courte, mais intense. “Il faut savoir faire preuve d’engagement, de cohésion, d’esprit d’équipe. Mais aussi, c’est de l’autorité, de la discipline, du dépassement de soi et je pense que c’est ce qui m’a plu et ce qui me plait, donc j’encourage tous les jeunes à s’engager afin de découvrir ce métier qui est intéressant.

La police c’est un beau métier avec la diversité de spécificités qui existent. Donc effectivement nous on les encourage à poursuivre dans cette voie, on est là pour les aider, déclare le brigadier-chef Doom, formateur en techniques et sécurité en intervention. Et puis, c’est vrai qu’en tant que polynésien je suis content de former d’autres polynésiens.”

La cérémonie de sortie s’est tenue ce vendredi. Un moment solennel qui consacre leurs efforts. Cette année, la police nationale aura formé 68 policiers adjoints.

Cérémonie de sortie de la 8e promotion. Crédit : Tahiti Nui télévision

C’est une excellente promotion, qui n’a pas démérité par rapport à ses ainés et nous en sommes très fiers, lance le commandant Luc Roattino, chef du service territorial de formation de la police nationale. Par le passé, on était aux alentours d’une vingtaine d’effectifs donc c’est le signe que la police nationale investit vraiment massivement en Polynésie française, avec les polynésiens, pour assurer la sécurité de la population.

On est heureuses et fières d’avoir réussi la formation. Comme on a dit au début, on est entré à 15 et on sort à 15. C’est devenu une grande famille et la cohésion est venue automatiquement. D’ailleurs on leur fait des coucous, on est fières de nous et à tous nos chefs aussi“, se réjouissent Mei-ly et Vaitiare, nouvelles policières adjointes.

Dès lundi, les nouveaux policiers adjoints seront affectés dans leurs services.

Mei-ly et Vaitiare, nouvelles policières adjointes. Crédit : Tahiti Nui Télévision