samedi 1 octobre 2022
A VOIR

|

Faratea : pass vaccinal, tests anti-covid et pas d’alcool au Amadeus Music Festival

Publié le

Douze DJ ont mis l'ambiance samedi soir à Faratea. Le festival Amadeus a fait son retour pour le plus grand plaisir des jeunes de la Presqu'île de Tahiti...

Publié le 27/02/2022 à 16:26 - Mise à jour le 28/02/2022 à 9:01
Lecture 2 minutes

Douze DJ ont mis l'ambiance samedi soir à Faratea. Le festival Amadeus a fait son retour pour le plus grand plaisir des jeunes de la Presqu'île de Tahiti...

Ils étaient plus de 500 jeunes à assister à la seconde édition du Amadeus Music Festival. Un événement sans alcool accueilli avec joie par le maire de la commune Anthony Jamet : “Après deux ans d’absence dus à la pandémie, nous réitérons cette opération au travers de la société Amadeus et je pense que nos jeunes sont très contents (…) Nous avons renforcé le dispositif de sécurité autour de cette opération.” La police municipale et la gendarmerie étaient sur place.

“Le but de cette soirée c’est de réunir les meilleurs DJs de Polynésie sur un seul événement. (…) Ce soir nous avons plus de 12 DJ” explique Wilfred Jonhston, organisateur. Le choix de Taravao n’est pas anodin. Il est rare que des événements de ce type aient lieu dans cette commune, éloignée. Les habitants accueillent donc avec encore plus d’enthousiasme ce genre d’initiative…

En zone urbaine ou à la Presqu’île, organiser un événement en pleine épidémie, c’est évidemment se plier aux mesures sanitaires. Un défi pour les organisateurs. Le festival était accessible avec un pass vaccinal. À défaut, il fallait se faire tester. Plus de 200 tests ont ainsi été réalisés à l’entrée : “On a mis un système de filtrage à l’entrée avec bien sûr des mesures de dépistage pour voir s’il n’y avait pas des personnes infectées qui venaient. Il y en a eu quelques unes et ont leur a demandé de rentrer chez elles” explique le tavana. Pour Wilfred Johnston, le plus difficile a été de voir un jeune “pleurer” lorsqu’il a été prié de rentrer chez lui.

Crédit Tahiti Nui Télévision

La Brigade de Prévention de la Délinquance Juvénile était également présente pour faire de la prévention. Teiva Manutahi a rappelé aux jeunes l’importance du respect et a fait appel a eux pour une minute de silence en solidarité avec les jeunes ukrainiens dont le pays est en conflit avec la Russie. “Ils ont répondu présent en solidarité avec les jeunes en Ukraine qui souffrent et peut-être combattent. (…) C’est important que notre jeunesse, on lui donne une autre image. On les voit danser, s’amuser, et on a tendance à faire des raccourcis. J’ai voulu d’montrer ce soir qu’ils savent s’amuser mais il savent aussi se recueillir et être en solidarité. C’était le message de dire qu’aujourd’hui en Polynésie c’est une chance qu’on ne soit pas en guerre et obligés d’envoyer nos jeunes au front. C’est une chance qu’on puisse s’amuser, danser, vivre tout simplement.”

Le prochain événement du type devrait avoir lieu le 30 avril prochain…

infos coronavirus