samedi 12 juin 2021
A VOIR

|

Evasans : la mission d’information se poursuivra aux Australes puis aux Marquises

Publié le

Après les îles Sous-le-Vent, Tikehau et Rangiroa, la mission d'information portant sur les conditions de prise en charge des patients bénéficiant d'un évacuation sanitaire inter-île poursuivra ses travaux en janvier aux Australes, aux Marquises, puis à Makemo et Hao.

Publié le 16/12/2019 à 15:34 - Mise à jour le 16/12/2019 à 19:15
Lecture 2 minutes

Après les îles Sous-le-Vent, Tikehau et Rangiroa, la mission d'information portant sur les conditions de prise en charge des patients bénéficiant d'un évacuation sanitaire inter-île poursuivra ses travaux en janvier aux Australes, aux Marquises, puis à Makemo et Hao.

Le 9 septembre dernier, les membres de la commission en charge de la santé, à l’assemblée de la Polynésie française, avait créé la mission d’information portant sur les conditions de prises en charge des patients bénéficiant d’une évasan inter-îles en Polynésie française. Ils avaient désigné Sylvana Puhetini et Eliane Tevahitua en qualité de rapporteures ainsi que Béatrice Lucas, Romilda Tahiata, Virginie Bruant, Nicole Sanquer, Vaiata Perry-Friedman, Vaitea Le Gayic et Frédéric Riveta en qualité de membre.

Après avoir auditionné les principales parties prenantes et acteurs du dispositif d’évasan à l’assemblée de la Polynésie française courant octobre et novembre, les rapporteures de la mission accompagnées de la représentante Béatrice Lucas se sont déplacées à la rencontre des professionnels de santé, des pompiers communaux ainsi que des tavana afin de recenser les difficultés rencontrées en matière de transport sanitaire et de prendre connaissance des moyens opérationnels potentiellement efficaces afin de mieux apprécier les problématiques et les besoins spécifiques de chaque commune liés aux évasans d’urgence et programmées des populations des îles Sous-le-Vent, de Tikehau et de Rangiroa.

(crédit photo : assemblée de la Polynésie française)

Lors de cette première partie de la mission, la première vice-présidente de l’assemblée a ainsi pu participer à une évacuation sanitaire d’urgence au départ de la station de Pago de la commune de Bora Bora en hélicoptère et en mesurer tout l’intérêt en la circonstance de pronostic vital engagé d’un patient nécessitant des délais d’intervention les plus brefs.

Les travaux de la mission d’information se poursuivront en janvier aux Australes et aux îles Marquises puis à Makemo et à Hao et donneront lieu à un rapport qui proposera de réformer le dispositif actuel en proposant au gouvernement une nouvelle organisation et gestion de l’aide médicale d’urgence et de l’accès à l’offre de soins afin de garantir le droit à la santé pour tous.

infos coronavirus