mercredi 23 juin 2021
A VOIR

|

En mangeant du poisson, nous ingurgitons des microparticules de plastique

Publié le

Publié le 06/02/2017 à 9:37 - Mise à jour le 06/02/2017 à 9:37
Lecture < 1 min.

Selon le Programme des Nations Unies pour l’Environnement, les pollutions marines sont causées à 80 % par les activités humaines. Si ces pollutions ont des répercussions sur les animaux marins, elles en ont aussi sur les humains.

Pour preuve, une étude de l’Université de Gand en Belgique a révélé que les Européens avaleraient 11 000 microparticules de plastiques chaque année. Les poissons ingèrent en effet ces substances qui ne sont pas complètement détruites par la cuisson avant d’atterrir dans nos estomacs.

si 99 % des particules de plastique consommées sont absorbées et éliminées par le corps, le reste demeurerait dans nos tissus. Quant à savoir les conséquences sanitaires des 1% restant dans l’organisme humain, les études ne se sont pas penchées dessus.

Selon les chercheurs, si rien n’est fait pour réduire la pollution des océans, les consommateurs de poissons et de crustacés pourraient avaler jusqu’à 780 000 microparticules de plastique par an d’ici la fin du siècle.
 

Rédaction Web

infos coronavirus