vendredi 4 décembre 2020
A VOIR

|

Deux anciens sportifs faits chevaliers de l’ordre de Tahiti Nui

Publié le

A l'occasion de la cérémonie de clôture des festivités du Nouvel An chinois, le président du Pays Edouard Fritch, a élevé deux personnalités, Raymond Caisson et Maurice Apeang, au rang de chevalier de l’ordre de Tahiti Nui.

Publié le 08/02/2020 à 12:47 - Mise à jour le 08/02/2020 à 13:23
Lecture 2 minutes

A l'occasion de la cérémonie de clôture des festivités du Nouvel An chinois, le président du Pays Edouard Fritch, a élevé deux personnalités, Raymond Caisson et Maurice Apeang, au rang de chevalier de l’ordre de Tahiti Nui.

Raymond Caisson et Maurice Apeang ont été faits chevaliers de l’ordre de Tahiti Nui vendredi à la présidence de la Polynésie.

Raymond Caisson, 78 ans, est originaire de Pirae. Ancien tennisman, il a été le plus jeune champion de Tahiti de cette discipline lorsqu’il avait 15 ans. Il a participé aux Jeux du Pacifique de 1963 à 1995. En 32 ans, il a obtenu un total de 39 médailles, 18 en or, 11 en argent et 10 en bronze, tantôt en individuel, tantôt en double, et en ayant été certaines fois capitaine ou entraîneur de la sélection de Tahiti.

Raymond Caisson Crédit présidence de la Polynésie

Maurice Apeang, retraité de la police municipale de Faa’a, est surtout connu pour ses talents de boxeur.
Sélectionné pour participer aux Jeux du Pacifique Sud de Port Moresby en 1969, il a obtenu la médaille de bronze en poids léger. Puis, deux ans plus tard, aux Jeux du Pacifique Sud de Tahiti en 1971, la médaille d’or en poids plume.
En 1972, il est devenu le premier Polynésien à participer aux Jeux Olympiques d’été, à Munich, en représentant la France.
Il est devenu boxeur professionnel en 1973.

Maurice Apeang. Crédit Présidence de la Polynésie

Maurice Apeang a poursuivi sa carrière de boxeur professionnel jusqu’aux années 1980 et est considéré aujourd’hui comme l’un des meilleurs boxeurs que la Polynésie française ait jamais eu.

infos coronavirus