dimanche 11 avril 2021
A VOIR

|

Des desserts sans sucre ajouté pour lutter contre la malbouffe

Publié le

Après un label obtenu sur la thématique des déchets, le lycée professionnel d’Uturoa choisit cette fois-ci de se pencher sur l’alimentation, en particulier sur la réalisation de desserts sans sucre ajouté. Un projet qui concerne principalement les élèves en ASSP, Accompagnement aux soins et services à la personne. L’objectif : sensibiliser la population aux maladies causées par la malbouffe, telles que le diabète et l'obésité.

Publié le 07/04/2021 à 10:17 - Mise à jour le 07/04/2021 à 10:19
Lecture 2 minutes

Après un label obtenu sur la thématique des déchets, le lycée professionnel d’Uturoa choisit cette fois-ci de se pencher sur l’alimentation, en particulier sur la réalisation de desserts sans sucre ajouté. Un projet qui concerne principalement les élèves en ASSP, Accompagnement aux soins et services à la personne. L’objectif : sensibiliser la population aux maladies causées par la malbouffe, telles que le diabète et l'obésité.

Aussitôt les recommandations données par leurs professeurs, les élèves du lycée professionnel d’Uturoa s’activent aux fourneaux par groupe de trois. Les consignes : présenter un dessert ayant pour particularité de ne contenir aucun sucre ajouté.

Mais comment concrètement arriver à une telle réalisation ? Maire Loyat, élève en 1ère ASSP confie utiliser « tous nos fruits locaux, bio et frais. Sinon, on prend le miel ou la vanille ».

Un thème qui colle parfaitement à la filière ASSP, accompagnement aux soins et services à la personne. Le but de cet exercice : savoir proposer une alimentation saine et équilibrée aux personnes souffrant d’obésité, aux diabétiques ou même à des sportifs de haut niveau. 

Evelyne Derriennic, professeure, explique en effet que « l’objectif du concours, c’est d’essayer de participer à une éducation au goût moins sucré, compte tenu du contexte de la Polynésie où il y a énormément de malades du diabète. Ils n’ont pas le droit de manger du sucre donc le but, c’est d’essayer de leur apporter quand même ce petit plaisir où ils peuvent manger un dessert sans mettre en danger leur traitement ».

Supprimer le sucre sans renoncer à sa gourmandise, un défi de taille relevé avec brio. Au total, 9 desserts ont été présentés au jury. La dégustation en a surpris plus d’un, dont Michelle Tumarae, professeure. « Je trouve qu’au niveau de la présentation, elles ont fait beaucoup d’efforts déjà. Et au niveau du goût, on a valorisé les produits de saisons donc franchement, je félicite ces élèves ».

Verdict : c’est finalement la trilogie coco passion qui a remporté les faveurs du jury.

Partenaire de l’événement, Arohanui Adams, ancien élève du Lycée professionnel d’Uturoa et aujourd’hui pâtissier reconnu à Raiatea se dit fier des réalisations présentées. « Je suis agréablement surpris par le niveau parce que ce ne sont pas des professionnels et, pour des débutants, c’est pas mal ».

Cerise sur le gâteau, ce dessert sera inscrit à la carte de la pâtisserie d’Arohanui Adams et proposé à la clientèle des îles.

infos coronavirus