A VOIR

|

Crash d’avion : un exercice grandeur nature à Rurutu

Publié le

Gendarmes, agents communaux, pompiers, aviation civile... Tous étaient mobilisés à Rurutu pour une simulation grandeur nature : celle d'un crash d'avion.

Publié le 05/12/2022 à 16:36 - Mise à jour le 06/12/2022 à 9:51
Lecture < 1 min.

Gendarmes, agents communaux, pompiers, aviation civile... Tous étaient mobilisés à Rurutu pour une simulation grandeur nature : celle d'un crash d'avion.

“Double panne moteur. Je pers de l’altitude. J’étais à 4900 pieds et je vais amerrir d’urgence près des côtes !” Le commandant de bord de l’ATR 72 en provenance de Rimatara vient d’informer la tour de contrôle de Rurutu d’un risque de crash.

L’avion s’est écrasé sur une plage. Les victimes sont éparpillées dans l’eau et sur la plage. Les premiers secours arrivent sur le lieu de l’accident. Le personnel communal et les gendarmes sont sur le pied de guerre. Tous les moyens sont mis en place pour arrêter l’incendie.

Crédit : Tahiti Nui Télévision

Un poste médical est installé à quelques mètres du crash.

Pour les autorités du Pays, cette matinée est un moyen d’améliorer les interventions. “C’est vraiment important pour nous, pour l’aviation civile et pour nos pompiers, de se mettre en conditions réelles, explique Georges Puchon, directeur de l’Aviation Civile en Polynésie française. L’exercice c’est pour mettre en oeuvre les moyens de secours, de lutte contre l’incendie et aussi le sauvetage des victimes. le maire a un rôle important, les services médicaux et tous les moyens de l’ile y compris les libéraux qui participent aussi à cette opération de façon à mettre en oeuvre les compétences de chaque corps et les protocoles de sauvetage de chaque corps de métier.”

Le prochain exercice se fera à Fakarava début 2023.