mercredi 20 janvier 2021
A VOIR

|

Covid-19 : Papa Mia, de retour chez lui, raconte

Publié le

Papa Mia a vu la mort de près. Il a passé un mois en réanimation, et les médecins avaient prévenu ses proches de se préparer au pire. Grâce à la médecine, et peut-être à sa foi, il a pu les retrouver.

Publié le 17/05/2020 à 11:49 - Mise à jour le 12/06/2020 à 16:29
Lecture 2 minutes

Papa Mia a vu la mort de près. Il a passé un mois en réanimation, et les médecins avaient prévenu ses proches de se préparer au pire. Grâce à la médecine, et peut-être à sa foi, il a pu les retrouver.

Papa Mia et sa compagne ont tous les deux contracté le coronavirus. Papa Mia, 71 ans , était le dernier cas confirmé de covid-19 encore hospitalisé au fenua. Aujourd’hui, « ça va très bien » raconte-t-il de retour chez lui à Papara, et toujours aidé d’une machine pour respirer.

Anau Nehemia de son vrai nom, est resté pas moins de 4 semaines dans le coma. Son réveil a été « un peu difficile » se souvient-il : « On m’a demandé : « tu sais où tu es ? » J’ai dit « oui ». « Où tu es ? » « Sur le bateau ». « Non, on n’est pas sur le bateau. Tu es en réanimation. »

Pendant son séjour à l’hôpital, le vieil homme a beaucoup pensé à sa famille et à sa femme restée chez eux : « Je pensais beaucoup à ma femme (..) je suis content et je remercie le Seigneur »

Lire aussi – Covid-19 : le papy de Papara est sorti d’hospitalisation et il va mieux

Pour Tatiana Terei leur fille, heureuse de le retrouver, la vie n’a pas vraiment repris son cours d’avant : « C’est la première fois qu’il porte un appareil respiratoire. Ce n’est pas facile. C’est une première pour nous. (…) Je suis très contente (…) On est contents que notre papy soit revenu parmi nous.« 

Lorsque les habitants du quartier ont appris que Papa Mia était un cas confirmé de covid-19, des rumeurs ont circulé et des tensions ont vu le jour, raconte Tatiana : « Quand on a su que c’était notre papy covid-19, on nous évitait, on disait « n’allez plus avec les enfants de Papy Mia… Pendant tout ce moment d’hospitalisation c’était dur. »

Aujourd’hui, la courageuse famille s’estime chanceuse d’être à nouveau réunie.

infos coronavirus