jeudi 23 septembre 2021
A VOIR

|

Covid-19 : le vaccin Moderna plus efficace que le Pfizer face au variant Delta ?

Publié le

C'est du moins ce qu'a constaté une étude américaine menée à partir de données collectées auprès de 25 000 patients du Minnesota, selon le journal Le Monde.

Publié le 14/08/2021 à 11:46 - Mise à jour le 16/08/2021 à 10:36
Lecture < 1 min.

C'est du moins ce qu'a constaté une étude américaine menée à partir de données collectées auprès de 25 000 patients du Minnesota, selon le journal Le Monde.

Contre l’Alpha, le vaccin Pfizer-BioNTech permet d’éviter l’hospitalisation à 85% et l’infection à 76%. Face au variant Delta, si le Pfizer permet toujours un haut niveau de protection contre les formes graves – supérieur à 75% -, il ne serait efficace qu’à 42% contre l’infection.

A contrario, le Moderna maintiendrait un haut niveau de protection face au variant Alpha et au variant Delta, que ce soit en terme de réduction des risques d’hospitalisation ou des risques d’infection. Contre le variant anglais, le Moderna protègerait ainsi ses porteurs à 91,6% de l’hospitalisation et à 86% de l’infection. Des chiffres qui passent à 81% contre l’hospitalisation et à 76% contre l’infection due au Delta.

Un constat apporté par une prépublication des chercheurs du réseau hospitalo-universitaire américain Mayo Clinic et de la société d’analyse Nference. Ces derniers proposent la première estimation comparative et chiffrée de l’efficacité des deux vaccins à ARN messager que sont le Pfizer et le Moderna.

Cependant, ces chiffres doivent être considérés avec précaution, puisqu’ils n’ont pas encore été formellement publiés. Les chercheurs appellent à des études complémentaires pour confirmer ce différentiel, tous les biais de l’analyse des données n’ayant pas été écartés par les auteurs.

L’épidémiologiste Mircea Sofonea, de l’université de Montpellier, met en lumière le statut sérologique des patients, qui n’a pas été pris en compte dans l’étude en question. “Cela signifie que, dans le groupe des non-vaccinés, il ne peut être exclu que certains aient été préalablement en contact avec le virus et aient ainsi [déjà] développé une immunité”, explique-t-il.

Rédigé par

infos coronavirus