lundi 25 octobre 2021
A VOIR

|

Covid-19 : 16 cas de variant anglais en Polynésie, dont 6 arrivés sur un même vol

Publié le

Les hospitalisations pour la covid-19 continuent de baisser. La Polynésie est repassée au niveau 2 épidémique. Le dernier bulletin de la veille sanitaire note néanmoins quelques clusters isolés à Tahiti et la présence de 16 cas de variant anglais en Polynésie dont 6 sont arrivés par le même vol.

Publié le 10/03/2021 à 11:09 - Mise à jour le 10/03/2021 à 11:12
Lecture 3 minutes

Les hospitalisations pour la covid-19 continuent de baisser. La Polynésie est repassée au niveau 2 épidémique. Le dernier bulletin de la veille sanitaire note néanmoins quelques clusters isolés à Tahiti et la présence de 16 cas de variant anglais en Polynésie dont 6 sont arrivés par le même vol.

L’arrivée du variant anglais en Polynésie faisait craindre un rebond de l’épidémie. Mais les chiffres sont toujours bons. Le dernier bulletin épidémiologique note une baisse continue des hospitalisations. Le taux d’incidence aux îles du Vent et îles Sous-le-Vent baisse également.

La vaccination se poursuit, jusqu’aux Tuamotu

La campagne de vaccination se poursuit. La phase 2 qui a débuté, marque le début de la vaccination dans les Iles : aux ISLV (535 personnes ont reçu une première dose et 64 sont vaccinées avec 2 doses), et à Nuku Hiva (157 personnes ont reçu
une première dose et 1 est vaccinée avec 2 doses). Cette semaine, la vaccination démarre à Rangiroa.

8 cas de variant importés de métropole

Du côté du variant anglais de la covid-19, 16 personnes infectées ont été identifiées à ce jour selon le dernier bulletin épidémiologique. Les tests ont été réalisés entre le 5 février et le 1er mars, 8 cas (6 sur le même vol) ont été importés de France métropolitaine, 5 cas secondaires sont des contacts étroits d’un groupe familial de cas importés et 3 cas tertiaires sont des contacts professionnels ou familiaux.

Les autorités rappellent qu’un protocole de détection de variants du SARS-CoV-2 dits « d’intérêt » a été mis en place début février en Polynésie. Il prévoit de réaliser une seconde PCR de criblage après une PCR positive pour les personnes ayant récemment séjourné à l’étranger ou ayant été en contact avec une personne infectée par un variant ou appartenant à un nouveau cluster. Ce test permet de repérer les 3 variants circulants actuellement au niveau international. L’identification du variant est faite secondairement par séquençage partiel à l’Institut Louis Malardé.

Par ailleurs, la quarantaine obligatoire a été instaurée à l’arrivée en Polynésie française depuis le 9 février, pour une durée de 14 jours puis 10 jours à compter du 4 mars. La semaine dernière, un nouveau seul cas a été confirmé parmi les 228 voyageurs arrivés sur le territoire et placés en quarantaine (en site dédié ou à domicile).

L’incidence globale reste stable

Le nombre de cas confirmés cumulé en Polynésie française entre le 1er mars 2020 et la fin de semaine dernière est de 18 482. Avec seulement 64 cas supplémentaires au cours de la semaine, l’incidence globale en Polynésie française reste stable, à 23/100 000.
Sur l’ensemble du territoire, 1 067 personnes ont été testées au cours de la semaine 9, dont 188 dans le cadre d’un dépistage systématique chez des personnes asymptomatiques. Le taux de positivité reste globalement stable, à 6%.
Seulement 3 cas ont été confirmés en dehors de Tahiti cette semaine : 2 à Moorea et 1 à Raiatea.
L’incidence chez les 60 ans et plus est identique à l’incidence générale.

Au 10 mars, 7 hospitalisations sont en cours dont 3 en réanimation, on compte 50 cas actifs et 14 personnes ont été testées positives à la covid-19 les dernières 24 heures.

Retrouvez le bulletin épidémiologique en intégralité en cliquant ICI

Rédigé par

infos coronavirus