vendredi 22 janvier 2021
A VOIR

|

Bio Fetia forme de nouveaux inspecteurs-auditeurs à Raiatea

Publié le

L’association SPG Bio Fetia élargit son champ d’action. À Raiatea, l’association a créé un deuxième groupe local. De nouveaux adhérents au Système Participatif de Garantie bio qui, à l’issue de la formation, deviendront de futurs inspecteurs-auditeurs, pour la certification bio en Polynésie.

Publié le 15/08/2020 à 14:54 - Mise à jour le 15/08/2020 à 13:50
Lecture 2 minutes

L’association SPG Bio Fetia élargit son champ d’action. À Raiatea, l’association a créé un deuxième groupe local. De nouveaux adhérents au Système Participatif de Garantie bio qui, à l’issue de la formation, deviendront de futurs inspecteurs-auditeurs, pour la certification bio en Polynésie.

Victime de son succès, le SPG Bio Fetia est revenue sur Raiatea pour former 27 nouvelles personnes, qui souhaitent adhérer au système participatif. Des agriculteurs, apiculteurs ou éleveurs, des transformateurs de produits agricoles, ou consommateurs qui, grâce à cette formation, pourront non seulement prétendre à la certification bio, mais aussi réaliser des audits bio selon la Norme océanienne d’agriculture biologique.

« Nous sommes venus sur Raiatea pour former les membres de l’association à l’inspection, pour qu’ils puissent aller sur le terrain voir les agriculteurs qui souhaitent être certifiés et avoir le label Bio Pasifika, et vérifier si vraiment ils respectent les règles le Norme océanienne d’agriculture biologique » explique Poeti Lo, directrice de formation.

Lire aussi > Bio Fetia sensibilise la population à pratiquer l’agriculture bio

Contrôler une exploitation oui, mais comment ? C’est ce que chacun devra assimiler lors de cette formation, à commencer par le livret portant sur la réglementation. « Les termes sont assez techniques. On a 9 pages à assimiler, pour bien comprendre la terre, la culture hors sol, ce qu’on donne à manger à nos plantes… » nous dit Ralph Heitaa, éleveur et agriculteur. « 9 pages, c’est pas la quantité qui compte. Mais en revanche, ce qui est important c’est qu’il y a des points qui sont nécessaires pour être certifiés donc on est obligé d’en passer par là » précise Laurent Masseron, directeur d’une rhumerie à Tahaa. Après la théorie, les stagiaires mettent en application leurs acquis.

(Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Depuis la création de la première entité à Raiatea en février 2019, trois agriculteurs ont obtenu la certification bio. Avec le nouveau groupe local de Opoa, l’association SPG Bio Fetia compte désormais 9 groupes locaux en Polynésie. Et Tahaa pourrait bien créer le sien d’ici peu…  

infos coronavirus