fbpx
lundi 24 février 2020
A VOIR

|

Arue organise sa première “journée du goût”

Publié le

Publié le 30/11/2018 à 14:21 - Mise à jour le 30/11/2018 à 14:21
Lecture 2 minutes

La journée du goût, c’est une quinzaine d’entreprises, associations et même particuliers qui aspirent à faire découvrir et encourager la population à s’essayer à des saveurs originales. Il s’agit d’une expo-dégustation de produits transformés ou non et faits par différents artisans locaux, comme par exemple : des rillettes de thon, de la confiture, du pua ofe, des grattons de porc, des guimauves, des pâtisseries orientales ou encore des légumes bio de nos jardins partagés.
 
Ce concept innovant du Conseil Municipal a attiré à Arue un public enthousiaste notamment sur les dégustations, mais également sur les concours qui étaient au nombre de 4 : 

  • Le mangeur de pastèques (une pastèque entière était à gagner)
  • Le tas de pastèques (celui qui estimé le poids le plus juste repartait avec 20kg de pastèques)
  • La tirelire-cochon (celui qui estimé le poids le plus juste repartait avec un cochon vivant)
  • Le plus beau gâteau (3 lots étaient à gagner).

Le tout dans une ambiance conviviale, où famille et amis ont répondu présents.

L’événement a marqué le début des festivités de Noël sur la commune de Arue. Ce soir, à 18 heures, il y aura une animation musicale de blues-jazz, et à 19 heures, les lumières de la mairie seront toutes allumées.
 

Rédaction web avec  Jeanne Tinorua-Tehuritaua

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

L’audiovisuel, un secteur qui séduit les jeunes

Ils sont graphistes, cadreurs, réalisateurs ou beatmakers. Avec la généralisation des smartphones et du numérique, les métiers de l’audiovisuel attirent de plus en plus de jeunes. Faute d’école spécialisée au fenua, ils sont nombreux à se former sur le tas. Comment font-ils pour s’en sortir et se faire une place sur un marché restreint ? Eléments de réponse.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X