A VOIR

|

Après la grève, le retour à la normale se fait progressivement dans les aérodromes

Publié le

Au lendemain de la signature du protocole d’accord qui a mis fin à la grève dans les aérodromes de Polynésie, l’heure est au bilan et à la gestion des plus de 3 000 passagers bloqués à Tahiti et dans les îles. Beaucoup de touristes, mais aussi des malades évasanés qui attendent de rentrer dans leur foyer.

Publié le 03/10/2022 à 17:24 - Mise à jour le 05/10/2022 à 15:14
Lecture < 1 min.

Au lendemain de la signature du protocole d’accord qui a mis fin à la grève dans les aérodromes de Polynésie, l’heure est au bilan et à la gestion des plus de 3 000 passagers bloqués à Tahiti et dans les îles. Beaucoup de touristes, mais aussi des malades évasanés qui attendent de rentrer dans leur foyer.


Certains des passagers sont originaires des Marquises, d’autres des Raromatai, et ils doivent se résoudre à rester encore quelques jours à Tahiti. Malgré la levée de la grève hier soir, de nombreuses personnes sont toujours bloquées. C’est le cas de plusieurs habitants des îles en déplacement à Tahiti pour des raisons de santé, notamment.

Les passagers devront pourtant prendre leur mal en patience car en dehors de vols supplémentaires qui concernent Huahine et les Australes ce lundi, le programme de base de la semaine est maintenu. “On est actuellement un peu en phase de récupération d’informations. On fait l’état des lieux par savoir où sont les gens, car ils ont bougé, ont changé de vol, ont rejoint une île par d’autres moyens que l’avion. Il faut donc savoir où est véritablement la demande, et la demande la plus pressante. Pour ensuite après positionner des vols” explique Manate Vivish, directeur général d’Air Tahiti.

La direction espère un retour à la normale d’ici la fin de la semaine.

Le centre d’appels d’Air Tahiti pris d’assaut après la grève :