dimanche 16 janvier 2022
A VOIR

|

Accident à Tiarei : la famille du jeune homme décédé dans l’incompréhension

Publié le

Afin de pouvoir faire son deuil, la famille du jeune homme retrouvé décédé dans un caniveau à Tiarei témoigne son incompréhension après le drame. Inquiète d'éventuelles représailles après la diffusion d'une vidéo illustrant le passage à tabac de la victime quelque temps avant sa disparition, la famille n'a qu'un seul mot d'ordre : "laissez la justice faire son travail".

Publié le 14/01/2022 à 10:13 - Mise à jour le 14/01/2022 à 18:37
Lecture 3 minutes

Afin de pouvoir faire son deuil, la famille du jeune homme retrouvé décédé dans un caniveau à Tiarei témoigne son incompréhension après le drame. Inquiète d'éventuelles représailles après la diffusion d'une vidéo illustrant le passage à tabac de la victime quelque temps avant sa disparition, la famille n'a qu'un seul mot d'ordre : "laissez la justice faire son travail".

C’est les yeux embués de larmes et le visage crispé par la douleur, que la mère du jeune homme retrouvé sans vie dans le caniveau à Tiarei a accepté de témoigner. “Pas de vengeance, laissons la justice faire son travail” implore la maman de Heiarii, décédé à 33 ans dans des circonstances troubles. Car le jour de la découverte macabre au PK 29,5 samedi matin, le jeune homme porte encore un casque sur la tête. Aucune trace pourtant de son deux-roues. Mais après un appel à témoins, la gendarmerie finit enfin par identifier la victime. Et si au départ, la thèse de l’accident mortel de scooter est privilégiée, la découverte d’une vidéo, un temps relayé sur les réseaux sociaux, change la donne. Des images choquantes que la famille de Heiarii, troisième d’une fratrie de huit enfant, s’est procurées. On y voit très clairement le jeune homme violemment passé à tabac, le soir de sa disparition. Récupérée également par la gendarmerie, cette vidéo a donné une toute autre tournure à l’enquête, donnant lieu par ailleurs à une autopsie du corps.

Cette séquence tournée avec un téléphone portable devrait être décortiquée par les enquêteurs, avec l’objectif d’identifier les individus au premier plan. Mais en attendant le résultat des investigations, la famille de la victime craint des représailles, alors que la vidéo a eu le temps d’échauffer les esprits. “On laisse la police faire son travail. On attend l’appel de la gendarmerie qui va nous dire s’ils ont eu le gars. On veut connaitre la cause de la mort, et après, c’est la justice qui fera son travail. On attend le résultat de l’autopsie. J’attends qu’il (l’homme qui aurait battu Heiarii, NDLR) aille à la gendarmerie dire ce qu’il a fait pour qu’on puisse comprendre” indique sa sœur, Tetua. “J’étais devant la télé quand on a annoncé avoir trouvé un jeune homme mort dans un caniveau. On le cherchait à ce moment-là. Et avec la description qui était faite, c’était tout lui… Mais on avait du mal à y croire, donc on s’est mis à le chercher encore. On n’était pas sûr tant qu’on n’avait pas vu le corps. Ce n’est que le dimanche matin qu’on a pu aller au Taaone identifier le corps, et c’est là que je l’ai reconnu. Cela m’a fait très mal. On était proches”.

Selon la famille, les deux personnes qui auraient volé le scooter après l’accident avant de se rendre finalement à la gendarmerie, n’auraient pas vu le corps de Heiarii dans le caniveau. Revenant sur le soir du drame, l’autre sœur, Pauline, raconte. “Samedi soir, il s’est disputé avec sa femme, avant de quitter Taravao pour aller à Tiarei faire la fête, et on l’a battu là-bas. Ensuite il est parti et a eu un accident”. Elevé à Taravao, au lotissement Teueue, Heiarii est décrit comme quelqu’un de plutôt “cool”. “Ce n’est pas quelqu’un qui embête les gens, il ne connait personne de Tiarei. Il le dit d’ailleurs dans la vidéo. Mon frère ne voulait pas se battre, c’est l’autre qui l’a battu. On attend le corps et la personne qui a tapé mon frère. On attend que justice soit faite” reprend Pauline. “Faites attention sur la route, n’allez pas boire dans des endroits où vous ne connaissez pas les gens et n’y allez pas tout seul”.

Pour ses frères et sœurs, il s’agit surtout de comprendre les circonstances du drame afin de pouvoir faire son deuil. “D’après ce que j’ai entendu, quand il y a eu la bagarre, c’est parce que qu’on lui avait volé ce qu’il avait sur lui et son scooter. Et dans la vidéo, on le voit être en train de récupérer son scooter” s’impatiente Tetua, visiblement tourmentée de questions. La veillée en hommage au jeune homme décédé a eu lieu jeudi soir au domicile de ses parents. Son corps a été inhumé ce vendredi à 11 heures, au cimetière communal de Taravao à Afaahiti.

infos coronavirus