fbpx
mardi 19 novembre 2019
A VOIR

|

À Papeari, l’installation du nouveau directeur du centre pénitentiaire de Tatutu

Publié le

Publié le 12/11/2018 à 16:52 - Mise à jour le 12/11/2018 à 16:52
Lecture 2 minutes

Marseillaise, salut militaire…  Ce lundi 12 novembre avait lieu la cérémonie solennelle d’installation de Daniel Willemot, officiellement installé dans ses nouvelles fonctions. Homme d’expérience qui sait s’adapter, il a gravi les échelons pas à pas au fil des années. Au cœur de ses priorités, la sécurité et la réinsertion des détenus.

“On a pris le parti de faire de la formation professionnelle agricole. Je trouve que c’est très pertinent. Il faut maintenir cet aspect et le développer en créant de nouvelles actions qui permettront de mieux répondre aux besoin des personnes libérées et de répondre aux carences en formation” a déclaré le nouveau directeur du centre de détention de Tatutu.

Ce poste est un défi de taille pour Daniel Willemot, qui doit coordonner ses efforts en prenant en compte les spécificités polynésiennes et la modernité de l’établissement : “C’est aussi une réussite sur le plan architectural. (…) Et parmi tous les atouts de cet établissement, les personnels en constituent la richesse principale” .

La prison de Papeari est le centre de détention le plus récent de tout le parc français. “C’est un établissement qui répond aux normes pénitentiaires et qui offre des conditions d’hébergement et d’activités appréciables pour les détenus. L’établissement a également mis en place le programme Respecto. Il y a plus de 25 heures d’activité chaque semaine par détenu” ajoute Muriel Guégan, directrice interrégionale, cheffe de la mission des services pénitentiaires de l’Outre-mer.
 

Tatutu est le sixième établissement pénitentiaire que Daniel Willemot dirigera. Un centre qui accueille déjà 330 pensionnaires. 70 autres sont attendus pour la fin de l’année.

Nommé au poste de directeur de Tatutu pour deux ans, Daniel Willemot souhaite déjà prolonger son affectation : “J’aimerais rester au moins 4 ans en Polynésie”.
 

Rédaction web avec Jeanne Tinorua-Tehuritaua et Juliano Tautu

Des séjours thérapeutiques pour jeunes en difficulté

Depuis trois ans, le nombre de délits commis par des mineurs au fenua est en baisse. Afin de lutter contre la récidive, les adolescents sont pris en charge par la direction territoriale de la protection judiciaire de la jeunesse. Celle-ci agit sur trois leviers : la famille, l’insertion et la santé. Sur ce dernier volet, trois séjours thérapeutiques ont été organisés cette année. Le dernier vient de se terminer à la Presqu’île.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Miss France 2020 : les 30 candidates défilent à...

Arrivées dimanche soir à Tahiti, les 30 prétendantes au titre de Miss France 2020 ont donné ce lundi leur première conférence de presse, suivie d'un défilé ouvert au public :

Facebook dit avoir supprimé 5,4 milliards de faux comptes...

Facebook a affirmé mercredi avoir supprimé 5,4 milliards de faux comptes d'utilisateurs depuis le début de l'année, contre 2,1 milliards l'année dernière à la même période.

Stériliser les moustiques pour combattre des maladies ? L’ONU...

L'ONU a indiqué jeudi qu'elle allait examiner s'il était possible de combattre des maladies comme la dengue ou Zika en réduisant le nombre de moustiques dans le monde, en traquant et stérilisant les mâles.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X