jeudi 25 février 2021
A VOIR

|

Vidéo – « Suspension » ou « Mis en congé » du Tapura, Jacquie Graffe est satisfait

Publié le

Publié le 03/04/2017 à 12:44 - Mise à jour le 03/04/2017 à 12:44
Lecture 2 minutes

Pour Jacquie Graffe, ce n’est pas une suspension. C’est lui qui a adressé une lettre à Edouard Fritch, le président du Tapura, lui demandant de « me mettre en congé pour la durée des législatives. » et, selon le maire de Paea, « c’est ce qui a été acté hier soir. Maintenant, j’attends la notification de la décision qui a été prise hier soir. (…) Quoiqu’il en soit je suis satisfait de la décision qui a été prise »

Suspension, mise en congé, tout se joue sur des mots. Et pour Edouard Fritch, la mise en congé n’existant pas dans les statuts du parti, voila pourquoi le mot « suspension » a été utilisé pour accéder à la demande de Jacquie Graffe.

« Le conseil politique du Tapura a décidé de faire droit à la demande de Jacquie Graffe qui demandait une mise en congé. Cette position ne faisant pas partie des statuts du parti, nous avons adopté le principe d’une suspension des fonctions de Jacquie Graffe. Il n’est pas exclu, comme certains l’auraient souhaité. »

Pour Edouard Fritch, Jacquie Graffe reste indépendant sur les élections législatives qui se dessinent. « Il décidera de soutenir sa candidate (NDLR: Tepuaraurii Teriitahi ), et notre position actuelle est de faire droit à sa demande. »

 

Tepuaraurii Teriitahi​, celle par qui la rupture entre Jacquie Graffe et le Tapura a été consommée explique  : « Lorsque Jacquie Graffe a proposé ma candidature, c’est qu’il avait identifié en moi un certain potentiel (…). » Quant au terme choisi pour accéder à la demande de Jacquie Graffe, suspension au lieu de mise en congé, pour  la candidate de Jacquie Graffe, « On joue sur les mots. Dans le mot suspension, il y a une connotation de sanction, (…) sa demande a été acceptée hier, maintenant on attend la notification pour voir le sens de cette décision. »

Le 20 avril, Jacquie Graffe et Tepuaraurii Teriitahi tiendront un congrès à Papara, concernant l’élection présidentielle. Un congrès dans lequel il semblerait que Jacquie Graffe appellerait ses partisans à voter Emmanuel Macron. Et comme le candidat que soutient le Tapura est François Fillon,  il y a peut être fort à parier que « suspension » risque d’être remplacé par « éviction ».
 

Rédaction Web avec Esther Parau Cordette et Tauhiti Tauniua Mu San

infos coronavirus