POLITIQUE

Jacquie Graffe : "Après les résultats du 1er tour, le président reviendra à de meilleurs sentiments"


Lundi 20 Mars 2017 à 20:23 | Lu 2362 fois

LÉGISLATIVES - Invité des journaux de TNTV dimanche soir, le président du Pays révélait que le maire de Paea avait demandé à "prendre congé" du Tapura. L'intéressé confirme mais considère que les choses pourraient s'arranger après les législatives : coeur du conflit entre Edouard Fritch et Jacquie Graffe.


Jacquie Graffe, maire de Paea
Jacquie Graffe, maire de Paea
Edouard Fritch était l'invité de nos éditions d'information, dimanche. Interrogé sur la divergence qui l'oppose au maire de Paea, il a déclaré :  "Jacquie Graffe a demandé une mise en congés de son adhésion au parti. Il n’a pas encore quitté le parti mais un prochain conseil politique devrait régler ce problème. Il ne peut pas rester. Je l’ai annoncé au dernier conseil politique. Je n’accepterai pas deux candidatures au sein du Tapura".


Mais l'intéressé n'a pas la même interprétation de la situation : "J'ai fait une demande pour être mis en congé, et j'attends une réponse du président qui a annoncé dimanche à la télé que je ne l'avais pas déposée. Si j'ai demandé d'être mis en congé du parti, c'est parce-que les statuts actuels ne prévoient pas une telle situation. J'avais envie de le mettre en difficulté. Le mise en congé, ça veut dire qu'il n'y a pas d'accord entre un membre et la présidence du parti. En ce moment, on se bat sur la constitution de listes pour les législatives. Le problème il est là, une fois que les élections seront terminées, on reviendra à de meilleurs sentiments, et on continuera à travailler ensemble avec le parti. Je suis soutenu par des maires qui restent dans l'anonymat, mais je vois l'engouement de la population là où nous passons : ça me donne beaucoup de chaleur pour continuer à travailler, d'ailleurs, j'aimerais que nos adversaires travaillent comme nous, avec les moyens que nous avons. 
Avant le budget de l'Assemblée, certains sont venus me voir pour me demander d'appuyer leurs demandes au niveau du budget du Pays. Tous les maires ont des projets, mais pour qu'ils aboutissent, il faut des financements. Les financements, c'est le président du parti : tout est lié. Mais je pense qu'après les résultats du 1er tour, le président reviendra à de meilleurs sentiments",
indique Jacquie Graffe. 


Il ajoute que pour lui,  tout le monde n'est pas logé à la même enseigne... ceux qui n'ont pas suivi les consignes du parti sur la question des parrainages pour l'élection présidentielle n'ont par exemple pas été sanctionnés : " Je pense qu'il y a deux poids, deux mesures. J'ai suivi toutes les décisions prises dans le parti, et je pense que la politique n'a pas changé depuis 30 ans. Quand nous avions affaire à un autre président, c'était pareil, et maintenant, c'est la même chose. Peut-être que dans les grands partis politiques on est obligés de prendre des décisions de ce genre là, mais je ne mange pas de ce pain"!
 
Laure Philiber 
 






SOCIÉTÉ | TAHITI VA'A 2017 | VA'A PORTRAITS | FenuaHeroes | FAITS DIVERS | POLITIQUE | SPORT | CULTURE | BUZZ | MONDE | Pharmacies et Médecins de Garde | L'IMAGE DE LA SEMAINE | EMISSION WEB | HawaikiNuiVaa2017