jeudi 4 mars 2021
A VOIR

|

Une jeune femme dit craindre pour son CAE car elle soutient le Tahoera’a

Publié le

Publié le 02/05/2018 à 13:51 - Mise à jour le 02/05/2018 à 13:51
Lecture < 1 min.

Sabrina Tiaahu, qui travaille au lycée hôtelier de Punaauia, s’est présentée en début d’après-midi au palais de justice afin de remettre un courrier destiné au procureur de la République. Dans celui-ci, elle dit être la cible de tentatives « de chantage et d’intimidation ».

La jeune femme aurait en effet récemment reçu un coup de fil d’un militant Tapura, la menaçant de ne pas renouveler sa convention, qui prend fin le 1er novembre, en raison de son appartenance au parti orange. Un enregistrement de cette  conversation a été diffusé sur Facebook.

« Me dire : « on ne va pas renouveler ton contrat parce que tu es au Tahoera’a », c’est dégueulasse (…) Si tu ne votes pas pour eux, on ne te donne pas de travail », a-t-elle déclaré.

Du côté du Tapura on dénonce une manœuvre « douteuse et déplorable » du Tahoera’a. L’un des mis en cause dans la conversation diffusée sur les réseaux sociaux envisage lui aussi de porter plainte.

J-B. C. 

 

infos coronavirus

La quarantaine passe à 10 jours pour les arrivants en Polynésie

"De manière générale, face au virus ou un de ses variants, la majorité des contaminations à la covid-19 sont constatées entre le quatrième et le huitième jour", explique le conseil des ministres dans son compte-rendu