lundi 6 décembre 2021
A VOIR

|

Teva Rohfritsch déplore la confiance “ébranlée” par “certains propos” et une “attitude”

Publié le

Alors que Tearii Alpha assurait il y a peu qu'il n'y a "aucune crise politique", un conseil du Tapura se prépare ce soir à la mairie de Pirae. Signe de dissonances au sein de la majorité, le sénateur Teva Rohfritsch a déploré en marge de la session budgétaire de l'assemblée "l'attitude" et les "propos tenus" par "ceux qui ne portent plus les valeurs du Tapura".

Publié le 21/10/2021 à 16:20 - Mise à jour le 21/10/2021 à 17:32
Lecture 3 minutes

Alors que Tearii Alpha assurait il y a peu qu'il n'y a "aucune crise politique", un conseil du Tapura se prépare ce soir à la mairie de Pirae. Signe de dissonances au sein de la majorité, le sénateur Teva Rohfritsch a déploré en marge de la session budgétaire de l'assemblée "l'attitude" et les "propos tenus" par "ceux qui ne portent plus les valeurs du Tapura".

En août dernier, le mariage du Vice-président du Pays Tearii Alpha en présence de nombreuses personnalités de tout bords, avait créé l’émoi en pleine période de crise et alors que les autorités mettaient en place des restrictions et demandaient à la population de s’y tenir. Une enquête a été ouverte et approfondie “afin de déterminer toutes les chaînes de responsabilité”.

Après ce premier esclandre, le public apprenait que le vice-président n’était lui-même pas vacciné contre la covid-19, bien que son gouvernement a fait voter une loi sur l’obligation vaccinale. La semaine dernière, ce dernier est finalement sorti du silence, justifiant avoir des anticorps et “un état biologique particulier” pour s’affranchir du vaccin anti-covid. Des déclarations à contre-courant de sa majorité et notamment du travail des autorités sanitaires. Interrogé hier lors du point presse de la plateforme Covid sur les éventuelles contre-indications au vaccin, l’épidémiologiste Henri-Pierre Mallet a simplement indiqué : “à ma connaissance, il n’y a pas de profil biologique particulier qui contre-indiquerait le vaccin”.

En plateau de notre journal télévisé, le président du Pays Edouard Fritch a d’ailleurs eu le plus grand mal à justifier la ligne de conduite de son vice-président, précisant que certes, “la loi prévoit ces cas” et que “des personnes ne peuvent pas être vaccinées” ou “ne supportent pas le vaccin. Un certificat médical vient le prouver”. Il a cependant reconnu qu’à terme, “le délais de protection prévu lorsqu’on a été covidé est de 6 mois”. Au-delà “les personnes sont contraintes et doivent aller se faire vacciner. La loi le prévoit comme tel.

je crois que des actes doivent être pris

Teva Rohfritsch, membre du Tapura Huiraatira

Si Tearii Alpha avait assuré qu’il n’y a “aucune crise politique” au sein du gouvernement, les échos de tensions au sein de la majorité laissent entendre le contraire. Interrogé ce jeudi en marge de la séance de la session budgétaire, l’ancien vice-président du Pays et sénateur Teva Rohfritsch déclare ainsi que les propos du tavana de Teva i Uta ont créé des fissures au sein de la majorité : “Je trouve que nous ne pouvons pas nous payer le luxe de ce que j’ai appelé les “circonvolutions internes”. C’est qu’en gros les stratégies individuelles ne doivent pas remettre en cause le collectif. Parce que si tout ça a été fait c’est grâce à la stabilité. Et la confiance va être le moteur principal de la relance. (La confiance) est encore là mais on voit tout de même qu’elle est éprouvée aujourd’hui globalement dans l’opinion en tout cas, de ce qu’on en entend via les médias”. Le sénateur estime à ce titre que “des actes doivent être pris parce qu’on ne peut pas à la fois exiger de notre population un certain nombre d’obligations et ne pas se les appliquer à nous même”.

Un discours qui devrait intervenir au conseil politique du Tapura Huiraatira prévu ce jeudi soir. “Je ne me suis pas exprimé c’est vrai mais parce que je réserve aussi mes interventions devant les instances de notre mouvement qui nous a porté aux élections. Il y a un moment, il faut qu’on soit cohérents. (…) C’est je pense devant cette instance avant tout que je dois m’exprimer mais je trouve assez inacceptables un certain nombre de propos qui ont été tenus, une attitude, alors que nous sommes tous amenés à devoir faire preuve d’exemplarité en cette période difficile. Donc je serai ferme pour ma part sur le sujet (..) Je m’exprimerai et je m’exprimerai publiquement ensuite quand il le faudra (…)”

on ne peut pas continuer de faire semblant que tout se passe bien

Teva Rohfritsch, sénateur, membre du Tapura Huiraatira

Pas de doute pour Teva Rohfritsch, “on ne peut pas continuer de faire semblant que tout se passe bien. (…) Les stratégies des uns et des autres ne doivent pas remettre en cause le collectif et pour moi c’est une nécessité voire un impératif. On a été portés devant notre population qui nous a donné un gage de confiance et cette confiance il faut aussi l’avoir entre nous. Et il y a des propos qui ont été tenus qui ont ébranlé cette confiance, y compris entre nous.”

infos coronavirus