vendredi 24 juin 2022
A VOIR

|

Législatives : Moetai Brotherson, candidat Tavini Huiraatira dans la 3e circonscription

Publié le

C’est le député sortant de la 3e circonscription et il est candidat à sa propre succession : Moetai Brotherson fait partie des 3 candidats du Tavini Huiraatira aux élections législatives. Transparence, probité et proximité sont placées au cœur de son programme, mais pas seulement.

Publié le 30/05/2022 à 11:46 - Mise à jour le 30/05/2022 à 11:49
Lecture 2 minutes

C’est le député sortant de la 3e circonscription et il est candidat à sa propre succession : Moetai Brotherson fait partie des 3 candidats du Tavini Huiraatira aux élections législatives. Transparence, probité et proximité sont placées au cœur de son programme, mais pas seulement.

À 52 ans, ce tamarii raromatai connait bien les rouages du travail parlementaire. C’est qu’il brigue aujourd’hui un second mandat de député avec un programme qui se décline en deux parties. La première concerne les valeurs et engagements qu’il entend défendre.

“Ça vient des principes de transparence, de probité, des engagements de retourner voir le peuple et pas seulement de rester dans son bureau à Paris, parce que c’est ça notre conception de la politique. Et puis ensuite il y a les propositions de loi, il y a une partie sur le retour de la confiance entre les citoyens et les politiques au travers du référendum d’initiative citoyenne, du référendum révocatoire et d’autres mesures qu’on proposent qui sont proposées par la plateforme NUPEs en France. Ensuite, il y a la partie qui concerne notre identité et nos ressources autour de ce concept de la citoyenneté maohi mais adossé au processus d’auto-détermination qu’on a enclenché aux Nations unies.”

Le candidat du parti bleu ciel évoque également des propositions plus pragmatiques, comme la prise en charge des frais de résolution des problèmes de foncier par l’Etat. Il est également question d’économie sociale et solidaire par une extension et adaptation de la loi nationale de 2014, ou encore de la légalisation du cannabis.

“Il faut être bien précis lorsqu’on parle de ce sujet parce que c’est un sujet de société, c’est un sujet grave. Il ne s’agit pas de légaliser pour faire de ce pays un pays de drogués, ce n’est pas ça du tout. On veut légaliser pour mieux contrôler, pour mieux aider ceux qui ont besoin d’être aidés et pour mieux faire de la prévention et puis également pour que ça devienne une source de revenus complémentaires pour les petits foyers, parce que aujourd’hui, ceux qui plantent dans l’illégalité, la plupart le font simplement pour mettre du pain sur la table.”

La protection de l’environnement et la transition écologique ne sont pas ignorées par le député sortant. Il souhaite entre autres l’instauration d’un moratoire sur l’extraction minière en eaux profondes, mais aussi un meilleur accompagnement des associations environnementales. Enfin, s’il est réélu, Moetai Brotherson souhaite mettre en place une tournée parlementaire annuelle pour débattre des sujets de fond.

infos coronavirus