Gouvernement Brotherson : ce qu’en pense l’opposition

Publié le

Présenté en début de semaine, le gouvernement de Moetai Brotherson est exclusivement composé de novices en matière de gestion ministérielle. Un choix scruté à la loupe sur les bancs de l'Assemblée de la Polynésie française, dont la première session plénière a lieu ce vendredi.

Publié le 19/05/2023 à 11:00 - Mise à jour le 19/05/2023 à 11:00

Présenté en début de semaine, le gouvernement de Moetai Brotherson est exclusivement composé de novices en matière de gestion ministérielle. Un choix scruté à la loupe sur les bancs de l'Assemblée de la Polynésie française, dont la première session plénière a lieu ce vendredi.

Les ministres du gouvernement Brotherson se sont attelés à la tâche dès leur installation, ce lundi. Passations des dossiers, déplacements sur le terrain et interventions dans les médias. Moetai Brotherson avait, lors de sa campagne, insisté sur la nécessaire proximité de son équipe et de la population.

Un sujet sur lequel Nicole Sanquer, élue de l’opposition non inscrite à l’Assemblée de Polynésie (APF), s’est montrée particulièrement vigilante, justifiant de sa propre expérience en tant que représentante. « Ils ont été choisis pour leur expertise, pour leurs compétences dans différents domaines. Maintenant, ils devront se familiariser avec la gestion publique, prévient-elle. Nous sommes particulièrement en attente des différentes actions qu’ils vont prendre, des priorités qu’ils ont et surtout le respect du programme édicté par le Tavini pendant la campagne » .

À la tête du Pays durant 2 mandatures et évincé par le parti indépendantiste, le Tapura Huiraatira adresse ses encouragements à la nouvelle équipe gouvernementale. « Moetai Brotherson avait annoncé une parité, on a 4 femmes pour 6 hommes, pour la première fois une femme est vice-présidente, note Tepuarauri’i Teriitahi, présentante du groupe Tapura Huiraatira à l’APF. On voit un rajeunissement parmi les ministres, c’était un des engagements du président Brotherson » .

Comme son homologue d’A Here Ia Porinetia, l’élue Tapura note que chaque membre de la nouvelle équipe gouvernementale a « des compétences, dans leur domaine respectif. Sur le papier et de ce que l’on peut entendre depuis leur nomination, on voit que le président a respecté ses annonces. Maintenant, il faut les laisser travailler et regarder les résultats suivant ce qui sera fait » , conclut-elle.

Ce vendredi, les élus qui siègeront au sein des 5 commissions de l’APF seront choisis. L’occasion aussi pour le président Moetai Brotherson de dévoiler les grandes lignes de sa mandature.

Dernières news

Activer le son Couper le son