jeudi 6 octobre 2022
A VOIR

|

Démissions au sein du Tapura : “Personne n’est irremplaçable” lance Lana Tetuanui

Publié le

Présents aujourd'hui au Congrès des communes, la sénatrice Lana Tetuanui et le tavana de Paea Antony Géros se sont exprimés suite aux démissions de Teva Rohfritsch, Nicole Bouteau et Philip Schyle du Tapura Huiraatira, annoncées aujourd'hui.

Publié le 14/09/2022 à 15:53 - Mise à jour le 15/09/2022 à 8:34
Lecture 2 minutes

Présents aujourd'hui au Congrès des communes, la sénatrice Lana Tetuanui et le tavana de Paea Antony Géros se sont exprimés suite aux démissions de Teva Rohfritsch, Nicole Bouteau et Philip Schyle du Tapura Huiraatira, annoncées aujourd'hui.

L’ancienne ministre du Tourisme et du Travail Nicole Bouteau, le sénateur Teva Rohfritsch, et l’ancien maire de Arue Philip Schyle, démissionnent du Tapura Huiraatira, le parti d’Edouard Fritch, mais aussi du groupe à l’Assemblée.

Pour la sénatrice Lana Tetuanui, qui siège au sein du Tapura, bien que surprise par cette annonce, “c’était quand même prévisible car il y a eu la défaite du Tapura aux dernières élections législatives. Nous avions fait comprendre, et moi aussi, au président du Tapura Huiraatira, qu’il fallait faire une remise en cause au sein du parti. Aujourd’hui, je n’ai pas d’amertume car j’ai été devant le conseil politique, je me suis exprimée, et j’ai eu mes réponses. Mais ce n’est pas pour autant que je vais quitter le bateau. Je leur souhaite bon vent. Je ne me permettrai pas de porter un jugement. (…) Vous savez, le monde politique est un monde cruel. Ma force a toujours été d’assumer mes propos, et je le dis : personne n’est irremplaçable sur cette terre.

“Je crie tellement fort que tout le monde entend quand Lana Tetuanui parle”

De son côté, la sénatrice n’est pas prête de quitter le parti qu’elle a co-construit, bien au contraire : “J’ai contribué à la mise en place du Tapura Huiraatira. La ligne du parti est très claire. Je ne suis pas d’accord avec les décisions de certains, mais je me suis exprimée et j’ai dit haut et fort ce que je pensais, mais c’est pas pour autant que je vais quitter la maison que j’ai bâti moi-même de mes propres mains. (…) Moi, je crie tellement fort que tout le monde entend quand Lana Tetuanui parle”.

Selon Lana Tetuanui, cette démission serait avant tout liée aux territoriales qui approchent : “Je pense qu’aujourd’hui, c’est la fièvre des élections qui arrive. Tout le monde se cherche. Voilà la vraie raison. On peut reprocher à l’équipe dirigeante du Tapura Huiraatira d’avoir pris des décisions -surtout le gouvernement- impopulaires, je peux tout à fait le comprendre, mais au-delà de ça, quand un parti est fort et quand il y a trop de monde, tout le monde se cherche, et c’est ça la réalité. C’est ce qui est en train de se passer aujourd’hui. C’est une histoire de savoir sur quel numéro ou sur quelle liste on sera placé. Il faut arrêter de bluffer la population.

Tematai Le Gayic et Antony Géros, au Congrès des communes ce matin. (Crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Présent également au Congrès des communes qui se tient à Paea jusqu’au 15 septembre, le tavana Antony Géros membre du Tavini Huiraatira a confirmé que ses “portes [étaient] ouvertes à tout le monde” : “C’est vrai qu’on a été surpris de cette décision des trois élus de l’Assemblée. On attend de voir la suite. On comprend un peu, mais c’est surtout la suite qui nous intéresse. (…) Je ne pense pas que les 3 ont choisi de rejoindre notre formation, mais ça dénote quand même du malaise relativement important qui sévit au sein du Tapura. Il est important pour nous d’être vigilant pour la construction de la Polynésie de demain”.

Les trois démissionnaires du Tapura Huiraatira donneront une conférence de presse ce jeudi.

infos coronavirus