mercredi 5 octobre 2022
A VOIR

|

Ouverture du 31ème Congrès des communes

Publié le

Organisé par le Syndicat pour la Promotion des Communes de Polynésie française (SPCPF) autour du thème "Entre continuité et nouveaux défis, une mandature aux enjeux multiples", le congrès est le premier à se tenir depuis le début du mandat 2020-2026 et sera également l’occasion de célébrer le 50ème anniversaire des communes de Polynésie.

Publié le 12/09/2022 à 15:48 - Mise à jour le 13/09/2022 à 9:20
Lecture 3 minutes

Organisé par le Syndicat pour la Promotion des Communes de Polynésie française (SPCPF) autour du thème "Entre continuité et nouveaux défis, une mandature aux enjeux multiples", le congrès est le premier à se tenir depuis le début du mandat 2020-2026 et sera également l’occasion de célébrer le 50ème anniversaire des communes de Polynésie.


Ce lundi matin marquait l’ouverture officielle du 31ème Congrès des communes, aux côtés des maires, des élus des conseils municipaux des 48 communes, du Pays, des partenaires institutionnels et des acteurs du territoire. Il se tiendra jusqu’au 15 septembre.

Ce 31ème congrès accueille des élus communaux de Nouvelle-Calédonie, de l’Association des Communes et Collectivités d’Outre-mer (ACCD’OM), ainsi que le président de l’Association des maires de France, David Lisnard, qui interviendra en visio-conférence.

Espace privilégié d’échanges entre les acteurs communaux et ses partenaires, le congrès abordera de nombreux sujets concernant notamment les grands défis économiques, sociaux et environnementaux du territoire à relever avec l’État et le Pays.

Après la période de pandémie de 2 ans que le monde a connu, les communes tendent à devenir acteur de leur développement. Elles veulent agir davantage, dans un cadre administratif clair, sécurisant, cohérent et adapté. Ainsi, durant ces 4 prochains jours, les congressistes aborderont les thématiques principales suivantes :

  • Les spécificités des communes polynésiennes et les enjeux d’un cadre juridique au service de l’action communale
  • Faire face à une crise économique et sociale, et à ses conséquences
  • Le traitement des moyens internes à la commune
  • Bien connaître son territoire pour faire rayonner la commune
(Crédit photo : haut-commissariat de la République en Polynésie française)

Pour rappel, en 2021, le Conseil des ministres a validé 155 octrois de financements aux communes, soit plus de 3 milliards de Fcfp accordés, en soutien aux 6,121 milliards Fcfp d’investissements communaux. De plus, pour les aider à concrétiser leurs projets, le Pays a affecté plus de 500 hectares de terres aux communes depuis 2015, soit une valeur foncière de plus de 11 milliards de francs. Les communes n’ont jamais autant investi, et en même temps n’ont jamais été autant soutenues.

En effet, les commandes publiques communales sont des leviers bien utiles pour engager la relance du Pays. Le Président a déclaré que les communes sont des actrices économiques importantes du développement du Pays. L’objectif est d’avancer méthodiquement avec une vision commune, partagée et responsable ; sans que ce sujet ne nous divise demain.

Le président Edouard Fritch s’est adressé aux communes : “Un des axes forts de ma gouvernance, c’est faire confiance aux Tavana quels qu’ils soient, et leur donner les moyens de développer leur territoire. […] Je sais bien que votre proximité avec nos populations fait de vous des acteurs de terrain de premier rang. Je n’oublie pas que vous étiez au front durant la crise sanitaire. Je veux encore une fois saluer votre forte implication durant les deux années qui ont été éprouvantes pour vous”

“Notre devoir commun, Pays et commune, est d’accompagner nos populations à ces changements qui s’imposent déjà à nous. Ces changements nous recommandent de nous déplacer autrement, de nous soigner autrement, de nous nourrir autrement, de nous éduquer autrement, etc. Les défis sont immenses” a clôturé Edouard Fritch.

infos coronavirus